En direct

Clermont-Ferrand - La cité scolaire Blaise-Pascal revue et corrigée
Le collège, le lycée et les classes préparatoires fonctionneront de manière plus autonome, tout en étant reliés à l’ensemble du campus. - © CHM ARCHITECTES

Clermont-Ferrand - La cité scolaire Blaise-Pascal revue et corrigée

le 18/01/2019  |  Puy-de-DômeEnseignementBIMRénovation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Puy-de-Dôme
Enseignement
Collectivités locales
BIM
Rénovation
Valider

Cinquante-cinq millions d'euros toutes dépenses confondues. Tel est le montant de la cure de jouvence lancée par le conseil régional d'Auvergne-Rhône-Alpes (maître d'ouvrage) pour la cité scolaire Blaise-Pascal, à Clermont-Ferrand (Puy-de-Dôme). Du collège aux classes préparatoires, l'établissement - qui accueille 2 187 élèves - est le plus important de l'académie de Clermont-Ferrand. Il a été construit dans les années 1950-1960 sur une parcelle de plus de 33 000 m2 . La constitution de la nouvelle région Auvergne-Rhône-Alpes et des fouilles archéologiques plus poussées ont engendré du retard dans le démarrage de cette rénovation, dont le marché a été remporté en janvier 2015 par les agences d'architectes clermontoises CHM (mandataire) et Denis Ameil (1), à la suite d'un concours lancé en 2014.

Proposée en BIM au maître d'ouvrage, l'opération consiste à restructurer 15 050 m2 SU d'anciens locaux et à construire 3 950 m2 supplémentaires. Ceux-ci seront répartis au sein d'un nouveau bâtiment dédié à la vie scolaire (avec des salles réservées au lycée et un amphithéâtre) et d'une extension de la salle d'examens. S'y ajouteront deux liaisons bâties, l'une pour constituer le pôle science, l'autre pour réunir deux bâtiments du collège.

Percée d'une nouvelle entrée. « L'idée est de réorganiser la cité scolaire, de repenser les flux et de créer des secteurs bien identifiés. Actuellement, il n'y a plus de cohésion et de répartition », souligne Claude Maitrias, de CHM. Concrètement, le collège, le lycée et les classes préparatoires fonctionneront de manière autonome, tout en étant reliés et intégrés à l'ensemble du campus. L'architecture existante sera remise en valeur par un bardage en terre cuite avec isolation thermique. Les éléments en extension, respectant les gabarits existants, feront l'objet d'un traitement à base de lignes horizontales en béton blanc. Les espaces extérieurs seront également redessinés et transformés en jardin minéral paysager, dont plus de 10 000 m2 se-ront en pleine terre.

Une nouvelle entrée à l'échelle de cette grande cité scolaire est au cœur du projet. Pour la réaliser, il faudra percer un bâtiment existant sur deux étages et détruire une partie du mur d'enceinte pour créer un long parvis. Une double façade en verre sérigraphiée générera un effet de transparence et de clarté. Cette entrée se prolongera dans la cour par un grand préau d'accueil. Ouverte sur l'avenue Carnot et recouverte d'un grand auvent, elle deviendra même un « signal » pour la ville.

Réalisés en trois phases en entreprise générale - consultation en cours - les travaux devraient durer quatre ans. La livraison est prévue en septembre 2022.

(1) Ingérop (structure, fluides), ECIB (économiste), Salto Ingénierie (acoustique), Exe Concept (OPC), Socotec, V eritas SPS et Ophis du Puy-de-Dôme (AMO) sont aussi parties prenantes au projet.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur