En direct

Prolongement du CITE : la FFB et la Capeb craignent le maintien de l’exclusion des fenêtres
Jacques Chanut, le président de la FFB, et Patrick Liébus, le président de la Capeb. - © FFB / Capeb

Prolongement du CITE : la FFB et la Capeb craignent le maintien de l’exclusion des fenêtres

A.F. |  le 14/09/2018  |  NégoceArtisansBâtimentRénovationGouvernement

Les deux organisations professionnelles demandent au gouvernement de revenir sur les restrictions prises en 2018, excluant du champ du Crédit d'impôt sur la transition énergétique (CITE) les fenêtres et les chaudières au fioul.

« Un coup bas pour la rénovation énergétique ! ». La Capeb et la FFB regrettent la décision du nouveau ministre de la Transition écologique et solidaire, François de Rugy, de reporter la transformation du CITE en prime. « Cette solution est inacceptable : sur un sujet aussi lourd, les seules préoccupations budgétaires l’emportent, sans débat », a réagi fermement Jacques Chanut, le président de la FFB.

Les deux organisations craignent que la reconduction du CITE en l’état revienne à maintenir l’exclusion des fenêtres et chaudières à fioul du champ d’application. La Capeb qui rappelle que le dispositif bénéficie en moyenne à plus d’un million de foyers chaque année demande au Gouvernement de revenir sur les restrictions prises en 2018. « Nous ne pouvons laisser installer l’idée que le changement des fenêtres, tout particulièrement à simple vitrage, correspond à une coquetterie sans impact énergétique », a soutenu Jacques Chanut.
Le report du remplacement du CITE par une prime, ajouté à la diminution du champ du CITE « rend impossible » le défi de rénover 500 000 passoires thermiques par an, s’insurge la Capeb.

"Aucun dialogue"

A l’origine, la suppression totale de l’éligibilité au CITE des fenêtres et autres ouvrants, ainsi que des chaudières au fioul se présentait comme une mesure transitoire, rapporte la FFB. La filière attendait la publication d’une étude portant sur l’efficacité comparée des différents travaux de rénovation énergétique et l’ouverture d’un débat avec les professionnelles, en vue de la définition de la prime qui devait remplacer le CITE en juin 2019.

En réalité, « l’étude n’a jamais été communiquée et aucun dialogue n’a été engagé malgré les propositions de la profession, en particulier l’étude du Pôle fenêtres de la FFB », déplore l’organisation.
« Malgré les incitations fiscales existantes et le travail de conseil des artisans auprès des particuliers, concrétiser les chantiers d’amélioration énergétique est souvent long et difficile. Si les aides diminuent, les ménages ne pourront pas suivre », s’inquiète Patrick Liébus, le président de la Capeb.

Commentaires

Prolongement du CITE : la FFB et la Capeb craignent le maintien de l’exclusion des fenêtres

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Batiprix Bordereau 2019 - 36 ème édition

Livre

Prix : 98.00 €

Auteur : Groupe Moniteur

Voir

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Hors-série AMC : 50 ans d'architecture

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

200 initiatives pour la transition énergétique des territoires

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur