En direct

Citadelle d’Amiens : démarrage du projet Renzo Piano
vue aérienne nord-sud du projet - © © Renzo Piano Building Workshop

Citadelle d’Amiens : démarrage du projet Renzo Piano

Elisabeth Gillion (correspondante du Moniteur à Amiens) |  le 31/05/2013  |  ArchitectureSomme

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Projets
Somme
Valider

Les travaux commencent à la Citadelle d’Amiens, cette friche militaire restructurée par Renzo Piano Building Workshop. 18 hectares et 106 millions d’euros de travaux pour la première tranche.

 L’entreprise Démolition Picarde vient d’achever son travail sur l’ancienne Citadelle qu’Amiens Métropole transforme en campus pour 4000 étudiants. Patoux doit réaliser les terrassements d’ici à septembre et Léon Grosse va démarrer le gros œuvre. Le groupe basé à Aix-les-Bains est également en charge de la structure métallique et de l’étanchéité, tandis que le lot chauffage-ventilation-plomberie-sanitaire revient au groupement Cofely, Axima-Missenard-Claidière et les fondations profondes à Botte fondations.

Evaluée à 106 millions, la première phase du chantier commence par l’aménagement du grand casernement qui va accueillir la bibliothèque universitaire, des salles d’exposition et une brasserie. Le projet conçu par Renzo Piano Building Workshop « célèbre l’ouverture ». Ceint de remparts, le site de 18 hectares va être accessible à tout un chacun. Ouvert sur quatre côtés vers la ville, il va relier la banlieue nord au centre historique, il doit vivre comme un quartier. « Nos objectifs sont la transparence, le pragmatisme, la sagesse énergétique », précise Paul Vincent, en charge du programme.

Amphithéâtres nichés sous la colline

Sur la « Place d’armes » muée en forum, la façade du grand casernement en briques est creusée pour valoriser les arches sur toute la profondeur du bâti et laisser la lumière naturelle y pénétrer. Les volumes intérieurs de la future bibliothèque sont constitués de boîtes en Placoplatre qui offrent l’isolation acoustique et thermique. Celle-ci est renforcée par le toit végétalisé. Les réseaux sont insérés dans la structure. Des perspectives sont dégagées vers les remparts et la ville basse.

La place d'Armes
La place d'Armes - © © Renzo Piano Building Workshop

Le concepteur profite au mieux du dénivelé conséquent. Les amphithéâtres vont se nicher sous la colline, quasi invisibles, pour donner la priorité au parc, aux parcours de promenade. « La Citadelle est un parc habité », précise Renzo Piano. Les amphis sont reliés entre eux par une rue intérieure dont l’un d’eux aura un usage mixte (conférences, cinéma, concerts, etc.).

Puis trois bâtiments neufs seront installés pour réunir bureaux, laboratoires et salles de cours, tous dotés d’un toit végétalisé qui prolonge la nature. L’ensemble doit être livré à l’automne 2015. La Citadelle sera desservie par le futur tramway et réservée aux piétons.

Commentaires

Citadelle d’Amiens : démarrage du projet Renzo Piano

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

AUTODESK REVIT pour les bureaux d’études Structure

AUTODESK REVIT pour les bureaux d’études Structure

Date de parution : 11/2018

Voir

Vocabulaire illustré de la construction (Français-Anglais)

Vocabulaire illustré de la construction (Français-Anglais)

Date de parution : 11/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur