En direct

Circulation(s) 5/5 : les grottes et vaisseaux spatiaux de Jewgeni Roppel

Propos recueillis par Milena Chessa |  le 30/03/2018  |  ProfessionArchitectureParisCirculations

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Profession
Architecture
Culture
Paris
Circulations
Valider

A l’occasion du festival de la jeune photographie européenne, organisé jusqu’au 6 mai 2018 au Centquatre à Paris (XIXe), « LeMoniteur.fr » vous présente cinq artistes qui utilisent la construction comme cadre de leur photo. Aujourd’hui : Jewgeni Roppel, dont la série « Caves and Spaceships » confronte deux espaces de vie, primitif et futuriste.

Quelle est l’origine de votre série photographique « Caves and Spaceships » (grottes et vaisseaux spatiaux) ?

Jewgeni Roppel : Cette série, réalisée en Géorgie, pose la question de l’évolution de nos espaces de vie depuis les grottes primitives jusqu’aux constructions futuristes. Elle confronte les courbes naturelles et artificielles, toutes constituées de couches de matière et matériaux.

Pourquoi et comment utilisez-vous la couleur et le noir et blanc ?

J.R. : J’emploie des couleurs fortes pour donner vie aux grottes, ces reliefs sauvages façonnés par la nature. Alors que j’utilise le noir et blanc pour souligner la forme des bâtiments, ces espaces inanimés construits par l’être humain.

Le photographe Jewgeni Roppel, né en 1983 au Kazakhstan, vit et travaille à Bielefeld (Allemagne). Il expose la série « Caves and Spaceships » jusqu’au 6 mai 2018 au Centquatre à Paris (XIXe).
Le photographe Jewgeni Roppel, né en 1983 au Kazakhstan, vit et travaille à Bielefeld (Allemagne). Il expose la série « Caves and Spaceships » jusqu’au 6 mai 2018 au Centquatre à Paris (XIXe). - © © Milena Chessa / Le Moniteur.fr

Pourquoi comparez-vous les bâtiments à des vaisseaux spatiaux ?

J.R. : Vous ne trouvez pas que le centre de contrôle posé sur la colline ressemble à un ovni qui vient d’atterrir ? Plus sérieusement, derrière cette esthétique il y a du sens. Depuis ses origines l’être humain cherche à s’extraire de son environnement. Il est sorti de sa grotte et maintenant il aspire à quitter la Terre pour s’envoler vers le cosmos. D’où l’architecture des vaisseaux spatiaux…

Comment avez-vous choisi de présenter vos clichés pendant le festival Circulation(s) ?

J.R. : C’est très simple, j’ai pris les dimensions qu’il fallait pour faire rentrer mes photos dans la longueur totale du panneau !

Commentaires

Circulation(s) 5/5 : les grottes et vaisseaux spatiaux de Jewgeni Roppel

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Isolation thermique durable des bâtiments existants

Date de parution : 12/2018

Voir

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

De l'immeuble de bureau aux lieux du travail

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur