En direct

Cinq scénarios pour la tour Montparnasse

le 25/05/2012  |  Paris

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Paris
Valider
Paris XVème -

Près de quarante ans après sa construction en plein Paris, la tour Montparnasse (56 étages, 210 m de hauteur) a étrenné au début du printemps, après huit mois d’installation, une nouvelle « partition lumineuse » imaginée par Régis Clouzet, concepteur lumière, où « couleurs, matières et mouvements composent une scénographie qui évolue selon les heures, les jours, les semaines et les saisons », explique-t-il. « Paris, la Ville lumière, se devait d’équiper le plus haut de ses bâtiments d’un dispositif innovant et durable », poursuit de son côté Benjamin Azoulay, directeur général de Philips Lighting, partenaire technique du projet. Objectif de l’intervention : (re)créer une ambiance agréable pour les riverains tout en rendant la tour visible de loin. La scénographie imaginée par Régis Clouzet consiste en quatre « tableaux » (un par saison), composés à partir d’une palette de tonalités, de rythmes et d’effets lumineux. Une volonté de resilhouetter les arêtes de la tour avec, à son sommet, un couronnement animé d’une lente pulsation lumineuse visible à plus de 8 km à la ronde… Un cinquième scénario ouvert, dit « festif », sera à la disposition des artistes qui pourront se l’approprier à la faveur des événements auxquels la tour sera associée (Nuit blanche, fête de la musique, etc.). Cette créativité revendiquée s’accompagne d’un souci d’économie et de maintenance. L’utilisation de sources de dernière génération, conjuguée à la régulation du flux lumineux, a permis de diviser par plus de dix la puissance installée par rapport aux dispositions antérieures (25 kW contre 272 kW), avec un coût de maintenance quasi-nul (les LED affichent une durée de vie nominale de 50 000 heures, soit quinze ans). Les quelque 40 000 LED trichromes qui équipent les 972 réglettes et les 58 projecteurs installés sont interconnectés et pilotables à l’unité, « au pixel près » (rouge, vert, bleu), à la manière d’un écran vidéo. Une palette infinie de nuances s’offre ainsi pour chaque tableau.

PHOTO - 642927.BR.jpg
PHOTO - 642927.BR.jpg - ©
PHOTO - 642928.BR.jpg
PHOTO - 642928.BR.jpg - © photos Xavier Boymond
PHOTO - 642926.BR.jpg
PHOTO - 642926.BR.jpg - ©
PHOTO - 642929.BR.jpg
PHOTO - 642929.BR.jpg - ©
Fiche technique

Maîtrise d’ouvrage : Syndicat des copropriétaires de l’ensemble immobilier de la tour Maine-Montparnasse. Maîtrise d’œuvre : Régis Clouzet, concepteur-lumière, en partenariat avec Philips Lighting France. Installateur : Citeos (Vinci Energies). Puissance installée : 25 kW. Coût : 1 million d’euros HT.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Accessibilité en ville : guide des équipements publics

Date de parution : 02/2019

Voir

Guide pratique du contentieux de l'urbanisme

Guide pratique du contentieux de l'urbanisme

Date de parution : 01/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur