En direct

Cinq ponts qui donnent envie d’enfourcher son vélo
A Gateshead, dans la banlieue de Newcastle, le pont dédié aux circulations douces, est une attraction touristique. - © © Axel Steenberg/ Flick’r

Cinq ponts qui donnent envie d’enfourcher son vélo

John Sapporo |  le 15/07/2014  |  Ouvrage d'artArchitecture intérieureTravauxEuropeArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Transports
Ouvrage d'art
Architecture intérieure
Travaux
Europe
Architecture
Bâtiment
Transports mécaniques
Valider

Le Moniteur.fr vous emmène au Danemark, en Angleterre et au Pays-Bas pour découvrir cinq ponts dédiés à la petite reine qui, par leur design et leur ingéniosité, donnent, à eux seuls, envie de monter sur sa bicyclette pour les emprunter.

Voler au dessus des voitures


Voler au dessus des voitures
Voler au dessus des voitures - © © ipv Delft

A Eindhoven, aux Pays-Bas, les vélos ont droit à un ouvrage qui a de quoi rendre jaloux les automobilistes. Il permet aux cyclistes d’éviter les feux rouges situés une dizaine de mètres plus bas. Faisant face à une forte augmentation de la circulation sur ce carrefour, la municipalité d’Eindhoven a cherché une solution pour isoler les vélos. Le bureau d’études néerlandais IPV Delft a séduit la municipalité en proposant, plutôt que de faire passer les vélos sous terre, de les faire circuler au-dessus des voitures.  Il a conçu un  pont circulaire à haubans, porté par un pylône de 70m de haut. Les câbles sont attachés à l’intérieur de l’anneau de manière à éviter une torsion du tablier – jargon désignant la route suspendue -, et des supports en acier, en  forme de M, sont placés sous l’anneau de manière à le stabiliser. Les vélos semblent ainsi voler au dessus des voitures.

Zigzaguer entre les buildings


Zigzaguer entre les buildings
Zigzaguer entre les buildings - © © DISSING+WEITLING

     

Spécialisée dans la conception de ponts, l’agence d’architecture danoise DISSING+WEITLING a imaginé à Copenhague, capitale du Danemark et du vélo, un serpent orange, de 7 m de large et de 200m  de longueur, dédié à la petite reine. Emprunté quotidiennement par 10 000 cyclistes, cet ouvrage est une réponse à la difficile cohabitation entre piétons et cyclistes aux abords d’une zone de commerces et de bureaux. Circulant une vingtaine de mètres au dessus du sol, les vélos  traversent rapidement l’aire commerciale, permettant ainsi aux piétons de flâner l’esprit tranquille.

Dessiner un Z sur l’eau


Dessiner un Z sur l’eau
Dessiner un Z sur l’eau - © © Next architects


     

Dans la ville de Purmerend, située au nord d’Amsterdam, pour traverser le canal, les cyclistes dessinent un Z à quelques mètres au-dessus du niveau de l’eau. De manière à laisser passer les bateaux, la piste cyclable se coupe en deux. Le pont conçu par l’agence néerlandaise Next Architecture invite les piétons à prendre de la hauteur en empruntant  une autre voie, une arche montant jusqu’à 12m de haut au- dessus du niveau de l’eau.

Tourner avec le pont



Tourner avec le pont
Tourner avec le pont - © © Timothy Soar

     

L’agence McDowell + Benedetti, en partenariat avec le bureau d’étude britannique Arup a imaginé un pont qui fait tourner ceux qui l’empreintent. Installé dans la ville anglaise Kingston-upon-Hull, communément dénommée Hull et connue pour son club de foot évoluant en première ligue anglaise, ce pont permet aux cyclistes souhaitant traverser le fleuve de monter pour tourner avec lui. Cela leur évite ainsi de poser le pied à terre et d’attendre qu’il se remette après le passage de bateaux. Tournant autour d’un axe vertical grâce à une série de roues se déplaçant le long d’un rail, ce pont mobile qui s’ouvre ou se ferme en deux minutes, a reçu, en 2014, l’ « excellence in design award » de l’American Institute of architects.

Regarder l’ouvrage d’art cligner de l’œil


Regarder l’ouvrage d’art cligner de l’œil
Regarder l’ouvrage d’art cligner de l’œil - © © Axel Steenberg/ Flick’r

     

A Gateshead, dans la banlieue de Newcastle, le pont dédié aux circulations douces, est une attraction touristique. Les deux paraboles dessinées par l’agence d’architecture britannique Wilkinson Eyre Architects et le bureau d’études Gifford, permettent par une simple rotation de 40°, de laisser des bateaux haut de 25 m traverser le Tyne et de poursuivre leur route vers la mer du Nord. En tournant sur son axe, l’arche verticale emporte la piste cyclable courbée à laquelle il est relié par des câbles. Ce mouvement, réalisé en moins de cinq minutes, vaut au pont le surnom d’ « œil qui cligne ». Il a reçu, en 2002, le Stirling Prize du Royal Institute of British Architects qui récompense les réalisations qui contribuent à enrichir l’architecture britannique

Commentaires

Cinq ponts qui donnent envie d’enfourcher son vélo

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Éclairage des espaces extérieurs

Éclairage des espaces extérieurs

Date de parution : 05/2019

Voir

DICOBAT Visuel

DICOBAT Visuel

Date de parution : 05/2019

Voir

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur