Industrie/Négoce

Ciments Français diffère la vente de ses activités turques

La crise financière, notamment de liquidités expliquerait le report.

La vente par Ciments Français de ses activités en Turquie au producteur de ciment russe Sibirskiy Cement n’a pas pu être finalisée le 20 octobre, « comme prévu » initialement, a indiqué lundi 20 octobre la filiale française du groupe italien Italcementi.
« La crise financière, notamment de liquidités, explique le report de la vente », a expliqué une porte-parole du groupe français. « Ciments Français et Sibirskiy Cement ont cependant décidé d’un commun accord de continuer à oeuvrer en vue de finaliser cette transaction dans un délai raisonnable et selon des termes acceptables pour les deux parties », indique le communiqué. La fin de l’année 2008 est considérée comme le « délai raisonnable » par la direction de Ciments Français pour voir l’opération bouclée.
Le 2 avril, Ciments Français avait annoncé qu’il avait cédé pour 600 millions d’euros ses activités en Turquie à Sibirskiy Cement, dont il devait devenir actionnaire.
La transaction devait faire l’objet d’un règlement pour partie au comptant, à hauteur de 400 millions d’euros, et pour partie en actions Sibirskiy Cement, pour 200 millions d’euros. Sibirskiy Cement est le deuxième producteur de ciment russe et leader dans la région à l’est de l’Oural. Cette opération doit permettre à Ciments Français de réaliser « une alliance stratégique avec un des tous premiers acteurs du secteur des matériaux de construction en Russie ».

AFP

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X