En direct

Ciment écologique : Ecocem tisse de nouveaux liants

Elodie Vallerey |  le 05/08/2016  |  SantéProfessionTechniqueEnvironnementBouches-du-Rhône

Le fabricant de laitier moulu de haut-fourneau imagine des applications diversifiées dans le bâtiment et les travaux publics.

La réglementation l’empêche d’entrer par la porte, alors Ecocem France passe par la fenêtre pour augmenter les volumes de vente de son laitier de haut-fourneau, un substitut au ciment issu des déchets de la sidérurgie. Depuis son implantation dans l’Hexagone en 2010, cette coentreprise d’ArcelorMittal et de l’irlandais Ecocem Materials (1), qui produit du laitier moulu, se voit bloquée par la norme NF EN 206 qui limite à 30 % l’utilisation de ce matériau dans la composition des bétons de structure en France. Alors, l’entreprise a décidé de produire elle-même son ciment de haut-fourneau pouvant, lui, contenir jusqu’à 80 % de laitier moulu. « Ce ciment CEM III/B fabriqué selon la norme NF EN 197-1 (ciments courants) permettra plus rapidement à nos clients producteurs de béton prêt à l’emploi de maximiser le taux de laitier dans leur formulation de béton », détaille Murielle Janin, responsable du développement des marchés chez Ecocem France. A Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône), où il exploite le laitier granulé de haut-fourneau sur le site d’ArcelorMittal Méditerranée, Ecocem France a donc commencé il y a quelques semaines la construction d’un mélangeur qui devrait être opérationnel en fin d’année.

Le béton, mais pas que.

L’industriel a produit 500 000 tonnes de laitier moulu en 2015, représentant selon lui environ 10 % de parts de marché du ciment dans le sud de la France. « Grâce à notre nouveau mélangeur, nous aurons la capacité d’écouler 200 000 tonnes de plus de laitier moulu. Notre objectif est de dépasser rapidement le million de tonnes produit annuellement », prévoit Michel Pigeat, le directeur général. L’argument de vente principal d’Ecocem, c’est le caractère « écologique » de son ciment de haut-fourneau fabriqué avec du laitier, un matériau issu de la production de la fonte. L’entreprise recyclerait ainsi 20 % de ces déchets de la sidérurgie en France. Le bilan carbone affiché est également attractif : 20 kg de CO2 émis pour la fabrication d’une tonne de sa poudre blanche, contre 854 kg par tonne pour du ciment traditionnel de type Portland. « Le produit est encore une nouveauté pour beaucoup de monde, et, si nos principaux clients sont encore les bétonniers et les préfabricateurs, nous innovons pour trouver d’autres applications au laitier moulu que le béton », souligne Michel Pigeat. Les produits Ecocem commencent à être utilisés dans la composition des chapes ciment, dans la réalisation de fondations spéciales ou de renforcements de sols, comme base des liants hydrauliques routiers ou pour des graves routières ainsi que dans des mortiers et des colles à carrelage (comme le premier mortier-colle non irritant lancé par Weber en 2014).
Pour appuyer sa croissance - un chiffre d’affaires de 32,8 millions d’euros en 2015, qui a été multiplié par deux en quatre ans -, Ecocem France évoque des projets de développement sur d’autres sites sidérurgiques en France dans les années à venir. Avec, notamment, l’objectif de s’imposer comme fournisseur des chantiers du Grand Paris. « Nous pouvons davantage déroger à la norme béton dans les travaux publics et faire des bétons techniques à la carte », explique Michel Pigeat. Ecocem France a ainsi écoulé 25 000 tonnes de laitier sur le chantier de la LGV Sud-Europe-Atlantique et participé à celui de la tour La Marseillaise. Il fournit aujourd’hui Bonna Sabla pour les tunnels de la deuxième ligne du métro de Rennes.

PHOTO - 915158.BR.jpg
PHOTO - 915158.BR.jpg

1 800 721 tonnes de CO2 auraient été économisées grâce à l’utilisation du laitier Ecocem, depuis son lancement.

32,8 M€ de chiffre d’affaires en 2015 (il a été multiplié par deux en quatre ans).

Commentaires

Ciment écologique : Ecocem tisse de nouveaux liants

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX