Etat et collectivités

Christian Poncelet n’occupera pas de logement de fonction

Le président sortant du Sénat réagit, dans un communiqué à en-tête du Sénat publié mercredi 1er octobre, à la polémique née autour du logement de fonction (200 m² rue Bonaparte à Paris) qu’il occupe depuis 2002 et qu’il espérait occuper jusqu’en 2014, fin de son mandat de Sénateur.

« Devant la polémique démagogique, basse et indigne créée et alimentée au cours des derniers jours, et dans le souci –qui a toujours été sa seule préoccupation- de protéger l’institution sénatoriale qui est, à l’évidence, la véritable cible des attaques actuelles, Christian Poncelet, Président du Sénat, a décidé de ne pas occuper le logement qui lui avait été proposé en application d’un arrêté de 2002 par la Questure du Sénat ».
Le Canard Enchaîné du jour révèle les tenants de cet arrêté : « Le Sénat met à disposition (des anciens présidents ndlr), s’ils en expriment le souhait, un appartement, à Paris, qu’il prend entièrement en charge. » Dans ce PV, il n’est « nulle part fait mention d’une quelconque durée de cette mise à disposition » précise « le Canard », qui ajoute qu’une « condition orale » avait été assortie à cette faveur : « que le président ne soit pas propriétaire d’un appartement parisien ». Et l’hebdomadaire satirique de faire remarquer que Christian Poncelet en possède au moins deux…

A.P

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X