En direct

Christian Estrosi installe le comité de pilotage d’Iter

Defawe Philippe |  le 07/07/2005  |  CorseAlpes-MaritimesPyrénées-OrientalesBouches-du-RhôneAude

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Corse
Alpes-Maritimes
Pyrénées-Orientales
Bouches-du-Rhône
Aude
Alpes-de-Haute-Provence
Hautes-Alpes
Lozère
Hérault
Var
Vaucluse
Gard
Principauté de Monaco
Aménagement
Energie
International
Architecture
Valider

Le ministre délégué à l'Aménagement du territoire, a officiellement installé jeudi à Marseille le comité de pilotage du futur projet expérimental de fusion nucléaire Iter, construit à partir de 2006 à Cadarache.

Présidé par le préfet de la région Provence-Alpes-Côte-d'Azur (PACA), Christian Frémont, ce comité de pilotage vise à organiser "d'une part le partenariat local pour l'accompagnement de ce grand projet et d'autre part les modalités de réalisation des équipements extérieurs au site", a indiqué M. Estrosi.
Dans les semaines qui viennent, le comité de pilotage qui réunira une centaine de personnes, doit notamment aborder l'aménagement d'un itinéraire routier à grand gabarit entre Fos-sur-Mer (Bouches-du-Rhône) et Cadarache pour l'acheminement de charges exceptionnelles, la maîtrise du foncier destiné aux implantations de logements et d'équipements, la réalisation de logements, l'accueil des futurs employés et de leurs familles ainsi que la création d'une école internationale.
Le lieu d'accueil de cette future école n'a pas encore été déterminé, mais le conseil général des Alpes-de-Haute-Provence souhaite qu'elle soit basée à Manosque, a rappelé un élu local.

Le comité de pilotage doit également se pencher sur les retombées économiques d'Iter. "Je ne m'avancerai pas sur des chiffres, mais ils peuvent être considérables", a ajouté M. Estrosi. "Aujourd'hui, nous avons la responsabilité et le devoir de maximiser les chances des entreprises de PACA de participer à l'aventure Iter et par ce fait d'innover et de créer des emplois", a ajouté le ministre.

Repères


Le site de Cadarache, situé sur la commune de Saint-Paul-Lès-Durance (Bouches-du-Rhône), a été choisi le 28 juin par les partenaires d'Iter, au terme d'un long bras de fer avec le Japon, également candidat à son accueil.
Le premier coup de pioche du chantier, situé à quelque 70 km au nord de Marseille, sera donné courant 2006. Le chantier durera dix ans. Le réacteur devrait alors fonctionner pendant 20 ans.




Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil