Aménagement

Christian de Portzamparc et Jacky Lorenzetti inventent « le stade de spectacle »

L’Arena 92 (ce n’est pas son nom définitif) de Nanterre, futur stade du Racing-Métro n’est pas simplement un stade mais une « arène de spectacle multimodale ».

Ce n’est pas un stade, c’est une salle de spectacle. Ce n’est pas une salle de spectacle mais un immeuble de bureaux. Peu importe au fond : Jacky Lorenzetti, fondateur de Foncia et président du Racing a voulu la future enceinte du Racing-Métro, pour l’instant baptisée Arena 92, comme une « arène multimodale ». A la fois stade de rugby ET salle de spectacle ET immeuble de bureaux. Une enceinte capable d’accueillir entre 15.000 et 40.000 spectateurs selon sa configuration (32.000 pour le rugby), avec un toit ouvrant. Et il en a confié les clefs à Christian de Portzamparc (avec GTM – Vinci), qui avouait pourtant sa « peur face au risque que représentait ce projet ».
Deux éléments ont convaincu le prix Pritzker 94 de se lancer dans l’aventure : « la passion » de Lorenzetti et « l’enjeu » que représente cet équipement. De Portzamparc donc à Joëlle Ceccaldi-Raynaud, présidente de l’Epadesa, en passant par Patrick Jarry maire de Nanterre, tous voient dans l’Arena un moyen de faire du quartier de la Défense « enfin une ville », « un quartier humain », avec « une âme ».

Critères environnementaux, sociaux et innovants

L’Etablissement public d’aménagement et la commune ne peuvent en effet trouver que des avantages à l’Arena : un projet sur fonds privés (320 millions d’euros d’investissement) qui devrait générer des retombées touristiques estimées à 23 millions d’euros et procurer 100.000 heures de travail ces prochaines années aux Nanterriens, c’est une bénédiction.
L’équipement en lui-même apportera un rayonnement particulier : cette arène multimodale est en effet d’un genre nouveau. Jacky Lorenzetti en a apprécié les critères environnementaux  : desserte idéale en transports en commun par le RER A mais aussi en voiture avec de nombreuses places de parking disponibles, traitement BBC de la partie bureaux – géothermie, photovoltaïque, traîtement mutualisé de l’énergie – et HQE pour le stade, avec un traitement particulier apporté au nuisances sonores (un système d’isolement par doubles parois et un traitement de la peau extérieure devraient assurer la tranquilité des riverains). Fournisseur d’emplois, ce projet répond aux critères sociaux voulus par le président du racing. Enfin les dernières innovations en matière de sonorisation , d’éclairage et de vidéo, (écrans géants à LED dernière génération)  feront de l’Arena une enceinte à la pointe.

Naming

Prochaines étapes : le dépôt d’une demande de permis de construire. Le PLU de Nanterre devra ensuite être révisé (vote le 29 juin) et les travaux effectués pour une livraison espérée au troisième trimestre de 2014. Reste également à trouver un nom définitif à l’Arena. Jacky Lorenzetti qui a financé le projet à 70 % par l’emprunt a laissé entendre qu’une opération de naming pourrait boucler le budget.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X