En direct

Chine : les montagnes artificielles de MAD pour Pékin et Nankin
Chaoyang Park Plaza par MAD (Pékin) - © © MAD
Insolite

Chine : les montagnes artificielles de MAD pour Pékin et Nankin

Service Documentation |  le 29/07/2014  |  InternationalArchitecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Projets
International
Architecture
Valider

Quand les architectes chinois de MAD s'inspirent des peintures traditionnelles de paysages, nait alors la Silhouette Shanshui. La ville prend soudain l'allure d'un espace naturel minéral, végétal et liquide qui serait fortement modernisé et socialisé.

La société d'architecture MAD, basée à Pékin, est l’auteur de deux projets immobiliers spectaculaires actuellement planifiés pour Pékin et Nankin. Les deux complexes immobiliers sont inspirés de l’art chinois traditionnel de la peinture de paysage Shanshui, où les montagnes et l’eau jouent un grand rôle. Avant d'être une peinture de paysage, le Shanshui désigne un espace naturel hautement socialisé. Dans la tradition chinoise, c’est dans les monts et dans les fleuves que se trouvent les secrets de l'immortalité. Ainsi, les montagnes comme les fleuves et les mers sont vus comme des endroits sacrés. Pour l’agence MAD, il s’agit ici d’adapter et d’appliquer à l’environnement urbain moderne, l’éthique spirituelle Shanshui d’harmonie entre la nature et les activités humaines. Leurs constructions stratifiées verticalement ou horizontalement reprennent la morphologie des massifs montagneux avec les ondulations ou les stratifications des couches rocheuses.
La construction du Nanjing Zendai Himalayas Center a déjà commencé et les maquettes sont exposées depuis le 7 juin à la Biennale de Venise dans le cadre de l’exposition"Silhouette Shanshui". Le complexe immobilier de Nankin est conçu comme un village avec des constructions basses, connectées par des passerelles qui seraient blotties dans le paysage. Cette scène de passerelles, de collines artificielles et d'eau gracieuse crée un moment poétique au cœur du projet.
Le Chaoyang Park Plaza à Pékin, parc urbain d’affaires, est composé autour de deux hautes tours asymétriques, telles deux montagnes artificielles stratifiées qui sont reliées par un lobby de 17m couvert d'un jardin. L’ensemble des autres bâtiments, qui accueilleront commerces, bureaux et services, compose un paysage de collines ou de moyennes montagnes, mariant aussi espaces verts et plans ou cours d’eau.

Sources : "Ground Broken for Chaoyang Park “Mountain City” Project in Beijing" - Mingtiandi - 05/05/2014 - Article en anglais

                "MAD Architects talk about latest project" - Phaidon - 18/06/2014 - Article en anglais

Lire - Mingtiandi - 05/05/2014

Lire - Phaidon - 18/06/2014

« Cet insolite a été sélectionné par le service documentation du Moniteur. Extrait de la presse internationale, il est restitué en l’état. »

Commentaires

Chine : les montagnes artificielles de MAD pour Pékin et Nankin

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Histoire contemporaine des paysages, parcs et jardins

Date de parution : 11/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie commenté des ERP - Volume 1

Règlement de sécurité incendie commenté des ERP - Volume 1

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur