Bâtiment

Chine : les industries créatives hollandaises au chevet de l’air pollué

Mots clés : Air - Architecte

Daan Roosegarde, un architecte-designer néerlandais, a pour objectif de dépolluer la Chine grâce au Smog Project. Il souhaite créer des tours équipées d’aspirateurs de particules qui seraient implantées dans des parcs urbains afin de créer des oasis dépolluées.

Daan Roosegarde s’est déjà fait remarquer pour ses innovations ébouriffantes au service d’un monde plus durable. Il a été remarqué pour son autoroute intelligente dont la peinture phosphorescente s’active en cas de danger, capable de recharger les voitures électriques par induction, alors qu’elles roulent. Il a également équipé une boite de nuit de Rotterdam d’une piste de danse qui récupère l’énergie des pas pour alimenter le club en électricité. Cette fois-ci, avec Smog Project, il s’agit d’une tour à vide de 4 m de haut, équipée sur son sommet de filtres ioniques qui capturent les particules de pollution. En résumé, la tour aspire la pollution et rejette de l’air purifié à 75% pour créer des « trous » dans le smog, des zones dans lesquelles les Chinois pouraient expérimenter un air plus respirable. Une maquette grandeur nature est déjà à l’essai dans le studio Roosegaarde, près de Rotterdam, et une unité pilote pour Pékin va être développée par Environmental Nano Solutions (ENS) Europe en se basant sur les travaux de Bob Ursem, chercheur à la Delft University of Technology. Elle ressemblera à une forteresse chinoise médiévale avec sa forme octogonale. Le 24 mars 2014, le président chinois Xi Jinping a signé avec le ministre hollandais de l’Education, de la Culture et des Sciences un accord de soutien aux industries créatives, et notamment au Smog Project.
En attendant, Daan Roosegarde compte commercialiser des bagues serties d’un diamant noir composé de suie, de particules fines, et de dioxyde de carbone, tous ces polluants émis par nos grandes villes. Un moyen original de financer le programme triennal Smog Free Project lancé le 1er juin par la Fondation Roosegarde en partenariat avec la Beijing Design Week.

Sources : »Smog-Sucking Electrostatic Vacuum Cleaners May Scrub Polluted Air » – Scientific american – 13/05/2014 – Article en anglais

              « Le projet de Dan Roosegarde pour dépolluer la Chine » – France Info – 28/05/2014 – Article en français

 

« Cet insolite a été sélectionné par le service documentation du Moniteur. Extrait de la presse internationale, il est restitué en l’état. »

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
Les articles les plus lus
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X