Environnement

Chine: la crue du Yangtsé progresse

Wuhan, la grande cité industrielle du centre de la Chine, retient son souffle en attendant de voir si les digues qui protègent ses 7,5 millions d’habitants allaient résister à la crue du Yangtsé.
Environ 13000 cadres et ouvriers montaient la garde sur les digues, massivement renforcées après les inondations catastrophiques de l’été 1998, qui avaient fait plus de 4000 morts en Chine centrale.
Le niveau du Yangtsé dépassait la cote d’alerte de près de trois mètres dans l’arrondissement de Hankou, mais les habitants affichaient un optimisme prudent.
« Le niveau de l’eau va probablement continuer à descendre », estimait Tong Guoqing, un docker qui renforce les digues depuis plus d’une semaine.

« Cette fois, la crue est passée dans la ville sans incident, grâce aux investissements massifs des gouvernements centraux et locaux sur les digues », affirmait déjà un éditorial du quotidien local Wuhan Chenbao.
Alors que la ville de Jiujiang, située plus en aval, était toujours en état d’alerte, le niveau de l’eau continuait à descendre autour du lac Dongting, où quelque 10 millions de personnes étaient menacées par une rupture de digues durant une semaine.
Alors que la région du moyen Yangtsé doit lutter contre les inondations, les provinces du Shandong et du Jiangsu connaissent au contraire une grave sécheresse, rapporte le quotidien China Daily.
Au total, les inondations et glissements de terrain ont fait 1070 morts cette année en Chine, selon les chiffres officiels.

Vous êtes intéressé par le thème Environnement ?
  • Découvrez les Cahiers Techniques du Bâtiment
    Le magazine qui traite des innovations produits, des évolutions techniques et de l’actualité règlementaire dans tous les corps d’états.
    Voir le site

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X