En direct

CHENOVE Première convention régionale en faveur des quartiers

ARNAUD MOREL |  le 26/01/2001  |  Collectivités localesArchitectureAménagementHaute-CorseFrance entière

Restructuration urbaine dans l'agglomération dijonnaise

La première convention « coeur de quartier » associe, depuis le 8 janvier, le conseil régional de Bourgogne, l'office public d'HLM OPH 21 et la ville de Chenôve, dans l'agglomération dijonnaise. Le quartier du Mail, qui compte plus de 4 000 logements dont 2 600 à caractère social, bénéficiera de 580 000 euros (3,8 millions de francs) de crédits régionaux en complément des aides de l'Etat et d'autres collectivités locales, au titre du contrat de Plan Etat-région.

Cette nouvelle procédure de soutien aux quartiers urbains sensibles s'inscrit dans un programme plus vaste visant à redorer l'image de ce quartier construit en 1960-1970. Le coût global de l'opération n'est pas encore connu.

Le premier objectif, en partie réalisé, concerne la dédensification. On compte aujourd'hui 65 logements par hectare, avec des pointes à 220 dans l'îlot Saint-Exupéry. Deux immeubles de 300 logements ont déjà été démolis. Deux autres, de 160 logements au total, devraient suivre à partir de 2002, dont le bâtiment Péguy. L'Opac de Dijon, propriétaire, utilisera vraisemblablement la technique du grignotage par grue, moins coûteuse que l'explosion.

Les espaces libérés par les démolitions seront transformés en parking

Le projet vise également à améliorer l'insertion du quartier dans le tissu urbain de l'agglomération dijonnaise. Deux axes routiers, nord-sud et est-ouest, traversent le quartier de part en part. Les espaces libérés par les démolitions serviront en partie au stationnement automobile dont l'augmentation exponentielle n'avait pas été correctement mesurée lors de la création de l'ensemble urbain. Enfin, un programme de redynamisation du centre commercial Saint-Exupery, situé au coeur du Mail, est à l'étude dans le cadre des opérations de renouvellement urbain (ORU). La commune évalue l'opération à près de 4,6 millions d'euros (30 millions de francs). Le centre communal d'action sociale (CCAS), la Poste et un hôtel de police préfigurent un pôle administratif important.

Plus orientée vers la santé, une « plate-forme des services » s'installera dans près de 300 m2 du bâtiment no 68. Enfin, au plus tôt en 2003, jardins publics et aires de jeux pour enfants parachèveront la mutation de tout un quartier.

Commentaires

CHENOVE Première convention régionale en faveur des quartiers

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur