Paysage

Chateaulin retrouve sa rivière et son histoire

Chateaulin (Finistère) renoue avec son fleuve côtier et se dote d’une vraie place du marché. L’opération municipale livrée en 2017 a concilié ces deux objectifs, à l’issue d’un investissement de 730 000 euros sur une emprise totale de 7600 m2.

La reconquête de l’espace public par les piétons ramène la ville à son histoire : avec leurs parois qui reproduisent et agrandissent les cartes postales des scènes de rue de la première moitié du XXème siècle, les nouveaux bacs à fleurs de Chateaulin expriment ces retrouvailles des habitants avec l’esprit du bourg de 5400 habitants, dans le Finistère, grâce à la complicité d’Acropose. Rare exemple de fabricant de mobilier urbain à bénéficier du label « 100 % d’origine française garantie », l’industriel de Valence (Drôme) a trouvé dans la commune bretonne une illustration de sa capacité à refléter l’identité des lieux dans lesquels se déploient ses opérations.

 

Main verte communale

 

Au mariage heureux entre mémoire et modernité orchestré par B3I Urbanisme et A3 Paysage, maîtres d’œuvre, la commune a ajouté sa propre inspiration végétale : « Plutôt que les vivaces proposées par les concepteurs, nous avons choisi un traitement de type jardin éphémère pour animer les bandes végétales, ainsi que des motifs spécifiques pour chaque bac », explique Elise Leon, responsable des espaces verts et équipements sportifs de la commune. A l’issue du chantier exécuté par Colas (voirie), TPES (éclairage) et Jardin Service (paysage) sur le quai Jean Moulin et la place de la Résistance, les premiers semis, à l’été 2017, ont notamment associé des bandes de prairies fleuries et des grosses agapanthes bicolores, en plus des variétés d’arbres plantés le long de l’Aulne, le fleuve côtier qui traverse la ville : l’Acer rubrum ‘Scanlon’ et  le Tilia x europea ‘Pallida’, achetés en pépinière.

Tous ces efforts méritent d’autant plus l’attention qu’une confusion malheureuse a induit en erreur les lecteurs de Paysage Actualités : au détour du paragraphe consacré à Acropose dans le dossier Mobilier urbain de mai, la rédaction a confondu Châteaudun (Eure-et-Loir) et Chateaulin (Finistère). Merci à nos lecteurs et à la commune finistérienne d’accepter nos excuses !

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X