Droit immobilier Urbanisme et environnement

Charte de l’environnement : un arrêt historique du Conseil d’Etat

L’arrêt d’assemblée du 3 octobre 2008 constitue la première décision du Conseil d’Etat annulant un décret relatif aux lacs de montagne, pour méconnaissance de la Charte de l’environnement de 2004. Le Conseil d’Etat annule le décret pour incompétence, au motif qu’il résulte de l’article 7 de la Charte de l’environnement que seul le législateur est compétent pour préciser les conditions et les limites du droit de participation du public ; en conséquence, le décret, en intervenant dans ce domaine, empiète sur le domaine de la loi. Cette décision présente un intérêt double puisqu’elle consacre la valeur juridique de la Charte de l’environnement et le renforcement du rôle du Parlement dans le domaine environnemental.

Référence : Conseil d’Etat, ass. plén., 3 octobre 2008, Commune d’Annecy c/Etat, n° 297931

Ce contenu est réservé aux abonnés de la revue : Opérations Immobilières
PAS ENCORE ABONNÉ
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X