En direct

Charente L'Europe finance la restauration du patrimoine dans le Confolentais

THIERRY THOMAS |  le 05/03/1999  |  Collectivités localesCharenteFrance entièreEuropePatrimoine

Ce programme associe des compagnons venus de quatre régions d'Europe.

Le projet Flumen Atlantica vise à créer une structure pour le développement de la restauration du patrimoine autour des métiers de la pierre (maçonnerie, taille et sculpture), du bois (charpente, menuiserie) et du fer (serrurerie, ferronnerie, chauffage).

Quatre régions participent à cette action : le Poitou-Charentes (communauté de communes du Confolentais), la Galice (Carnotera), les Asturies (Teverga) et le Centre Portugal (Gois). Dans chaque région va s'ouvrir un chantier école qui réunira huit compagnons, soit deux par région. Les équipes resteront un trimestre sur chaque chantier avant de tourner. L'opération durera trois ans et mobilisera entre 80 et 100 personnes. Comme le précise Claude Brodu, développeur à la communauté de communes du Confolentais : « Il s'agit bien de mettre en oeuvre des méthodes capables de s'exporter. Les chantiers seront ouverts à des ouvriers déjà confirmés d'un niveau CAP, BEP ou bac pro à qui nous apporterons un complément technologique dans les différentes spécialités de la restauration du patrimoine. »

Maison des tanneurs. Dans le Confolentais, les différentes équipes travailleront sur la restauration de la Maison des tanneurs, à Saint-Germain-de-Confolens. Ce bâtiment qui menace de tomber en ruine symbolise une activité et une architecture industrielle. Le projet porte sur la création à l'intérieur de cet édifice d'une Maison de l'eau et de la Vienne, qui deviendra un centre de développement du tourisme industriel.

Plusieurs objectifs à cette opération. En développant les compétences des ouvriers et des entreprises artisanales en matière de restauration du patrimoine, c'est un moyen de leur faire accéder à ce marché. L'autre objectif est de favoriser la rencontre et les échanges entre ces différentes entreprises. Dans le Confolentais, une quinzaine d'entreprises sont associées au projet. « Dans le domaine de la restauration, on manque cruellement de main-d'oeuvre qualifiée, alors que ce secteur, notamment en milieu rural, représente entre 55 et 60 % du marché du bâtiment », souligne Claude Brodu.

Le coût du projet Flumen Atlantica est de l'ordre de 20 millions de francs, dont 13 seront financés par la Communauté européenne. Pour Poitou-Charentes, la région, le conseil général de Charente et la communauté de communes participent au financement.

DESSIN : La Maison des tanneurs, à Saint-Germain-de-Confolens.

Philippe Lavergne « Pourquoi Bruxelles paye »

« La Communauté européenne soutient ce projet, par la biais du programme Récite II pour plusieurs raisons. Il assure une promotion entre plusieurs régions de la CEE. Il s'agit d'un projet pilote innovant qui apporte une valorisation des bâtiments anciens non classés. Enfin, il s'appuie sur une coopération étroite entre des collectivités, des entreprises locales et des formateurs. »

Philppe Lavergne, chargé de mission pour le programme Recite II, à Bruxelles.

Commentaires

Charente L'Europe finance la restauration du patrimoine dans le Confolentais

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX