Chape fluide : trois industriels font le point sur les innovations
Excelio / La chape liquide - Anhydritec

Chape fluide : trois industriels font le point sur les innovations

Cyrille Maury |  le 02/04/2019  |  100 % gros œuvre 100 % second œuvreChapeChape anhydriteArtisan plancher

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
100 % gros œuvre
100 % second œuvre
Chape
Chape anhydrite
Artisan plancher
planchers
Valider

Les industriels Anhydritec, Edilteco et LafargeHolcim nous présentent les trois types de chapes fluides principales, leurs avantages respectifs et les évolutions des produits.

Anhydritec : faible retrait et bonne conductivité

« Le premier atout de la chape fluide anhydrite est son faible retrait : pas de joint jusqu’à 1 000 m², hors plancher chauffant, et 300 m² en plancher chauffant. Ensuite, elle conduit mieux la chaleur. Si la conductivité thermique du ciment est de 1,2 W/m.k, celle de notre chape Thermio+ atteint 2.5 W/m.k et réduit, de plus, l’épaisseur de recouvrement des tubes à 2 cm seulement.
En rénovation, l’enlèvement des revêtements de sol ou des cloisons nécessite, souvent, de refaire un sol propre pour rattraper la planéité, boucher les trous. Nous commercialisons ainsi depuis octobre 2018, une chape ultrafine sous AT - Excelio - avec une pose adhérente sans polyane en 10 mm d’épaisseur. Elle est très légère - 20 kg au m² - et vient concurrencer les ragréages en sac avec un produit en centrale à béton. Pas de manutention, une position debout à la mise en place et une très grande productivité : une toupie de 6 m3 permet de traiter 600 m² avec une vitesse de coulage supérieure à 100 m² / heure. »

Francis Augustin, directeur commercial France-Benelux & directeur marketing Europe de Anhydritec


Edilteco : légèreté et atout thermique

« Le grand argument des chapes allégées, c’est le poids : de 300 à 1200 kg le m3 contre environ 2,4 tonnes le m3 pour une chape traditionnelle, ce qui évite de renforcer la structure du plancher ou de poser des étais. Le deuxième est la rapidité : elle est pauvre en eau, sèche en 48 heures et apporte une grande productivité aux applicateurs avec une mise en œuvre simple, compatible avec tous les revêtements et d’une qualité constante tout au long du coulage.
Enfin, elle apporte un complément d’isolation thermique et acoustique par la présence des billes de polystyrène. Les mortiers sont livrés en sac prêts à l’emploi via le négoce ou en camion toupie et les process de fabrication ont énormément progressé. Nos billes de styrène neuves, d’un diamètre de 2 mm pour un état de surface lisse, sont enrobées d’un adjuvant liquide breveté qui bloque leur remontée en surface. Côté innovation, nous allons lancer fin du premier semestre 2019, une chape très fine pour le rattrapage des niveaux avec une pose directe du revêtement. »

Franck Pied, responsable marketing, communication et technique de Edilteco France


LafargeHolcim : court délai de séchage

« La première force de la chape fluide ciment est son court délai de séchage : 14 jours avant la pose d'un carrelage. Une sécurité pour le poseur qui, de plus, reste sur des solutions classiques au niveau des colles. La seconde est l’amélioration des performances avec la nouvelle génération de produit. Notre chape Thermic C-3000 est une version sans produit de cure ni pellicule de surface, avec des fractionnements élargis à 80 m² au lieu de 40 m² en plancher chauffant et 100 m² au lieu de 80 m², hors plancher chauffant. Nous avons aussi lancé en 2017 une chape fluide ciment sous Atex pour les sols des locaux P4S.
Les autres arguments sont le prix, similaire à l'anhydrite lors d'enrobage de plancher chauffant mais souvent plus intéressant en remise à niveau simple et une plus grande disponibilité des produits, la chape fluide ciment n’exigeant pas d’unité de production déportée. En termes de pénibilité, de qualité d’ouvrage et de productivité, cela va vraiment dans le sens du progrès et la chape ciment progresse partout face à la chape traditionnelle ou à la pose scellée, sauf quand les coûts de main d’œuvre sont très bas. »

Benjamin Dullin, responsable de la gamme Agilia Chape de LafargeHolcim France

Commentaires

Chape fluide : trois industriels font le point sur les innovations

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Voirie et réseaux divers

Voirie et réseaux divers

Date de parution : 10/2019

Voir

Comprendre simplement les marchés publics

Comprendre simplement les marchés publics

Date de parution : 10/2019

Voir

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Droit de l'immobilier en 100 fiches pratiques

Date de parution : 10/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur