Événement

Chantiers verts de l’année : un écolotissement picard

Pour rafraîchir l’été, le Moniteur.fr  revient sur quelques projets qui intègrent la nature et sa protection à leur conception. Aujourd’hui, balade en Picardie, où l’écolotissement du Haut-Mettemont tend à la durabilité.

Le Moniteur du 2 mars nous emmène en Picardie, à Saint-Leu-d’Esserent (4 900 habitants). Le maire de la commune, Didier Besset, vient de confier 4,5 hectares « à urbaniser dans un esprit de développement durable » à l’aménageur-lotisseur Flint Immobilier. L’opération prévoit, sur 49 parcelles, un habitat économe en énergie (label BBC Effinergie), intégrant dès la conception les infrastructures nécessaires à une gestion durable de l’eau et des déchets. Chaque maison sera équipée de panneaux solaires, de citernes de récupération des eaux de pluie (2500 l) et de composteurs (300 l).


A l’échelle du quartier, une zone de tri sélectif, l’utilisation de matériaux écologiques pour la voirie et les clôtures et un éclairage basse consommation sont planifiés. Les espaces publiques (15 000 m² sur 44 247m²)  répartis en une prairie centrale et une coulée verte relieront le quartier aux équipements (écoles et stades) et offriront de belles perspectives sur le centre historique.


Quelques bémols : la densité faible, comparable à celle d’un lotissement standard, corollaire de nombreux espaces verts ; la mixité sociale peu recherchée ; l’accessibilité – le quartier n’étant desservi que par une seule route carrossable. Le Haut-Mettemont n’en demeure pas moins un projet adapté aux enjeux de la commune et qui séduit par son ambition écologique.


D’après l’article d’Aline Gillette.

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X