En direct

Chantier hospitalier « high-tech » à la Timone

le 24/05/2013  |  Collectivités localesBouches-du-Rhône

MARSEILLE -

Les chantiers se succèdent à l’hôpital de la Timone de Marseille. Le bâtiment médico-technique (BMT) réalisé par l’Assistance publique des hôpitaux de Marseille (52 000 m², 255 millions d’euros d’investissements), doit être livré en septembre. Le futur institut hospitalo-universitaire (IHU) des maladies infectieuses et tropicales, porté par la Fondation Méditerranée Infection, prendra le relais dès cet été (travaux préalables). Ce bâtiment de plus 24 000 m² de surface utile sera logé sur une emprise de 5 000 m² entre le bâtiment BMT, auquel il sera connecté, et la Maison des parents. Le marché a été confié, en conception-réalisation-maintenance (dix ans), à un groupement piloté par l’entreprise de BTP perpignanaise François Fondeville, associée à AIA Architectes. Il s’élève à 55 millions d’euros HT dont 46 millions de travaux. Un an seulement séparera l’attribution du marché (septembre 2012) du lancement du chantier (prévu en octobre), qui comportera de la sous-traitance. Au total, celui-ci doit durer vingt-trois mois, pour une livraison attendue en septembre 2015. Financé dans le cadre du grand emprunt, ce projet bénéficie du soutien de partenaires hospitaliers et universitaires privés et des collectivités locales.

Des locaux confinés

Ce complexe R 5 (dont deux niveaux de rez-de-chaussée et 100 places de stationnement en sous-sol) est constitué de deux corps de bâtiment séparés par une « faille ». Dédié aux soins des maladies infectieuses (75 lits d’hospitalisation) et à la recherche (il comporte aussi des laboratoires et bureaux), il se caractérise par le haut niveau de sécurité d’une partie des locaux. « L’intégralité du 3 e  niveau comportera des modules NSB3” (niveau de sécurité biologique) dotés de locaux de confinement, qui pourront être isolés de manière graduée, en réponse au risque d’épidémie. Ce sera une première en matière hospitalière », explique Virginie Colleu, chef de projet chez Egis Conseil Bâtiments, en charge d’une mission complète d’assistance à maîtrise d’ouvrage sur cette opération. Cette particularité va se traduire par l’affectation d’une grande partie du dernier niveau du bâtiment à des locaux techniques dont, notamment, les centrales de traitement d’air. A l’extérieur, l’IHU se caractérisera par ses façades dotées de longues lames de béton horizontales jouant le rôle de brise-soleil et placées à l’avant d’une double peau isolant le bâtiment de l’extérieur, son soubassement bleu et son socle minéral ouvrant sur le boulevard Jean-Moulin.

PHOTO - 725106.BR.jpg
PHOTO - 725106.BR.jpg
Fiche technique

Maître d’ouvrage : Fondation Méditerranée Infection. AMO : Egis Conseil Bâtiments. Groupement : François Fondeville (mandataire), avec AIA Architectes-Ingénieurs Associés, Auberger Favre, Ineo Provence et Côte d’Azur, SNC et Axima Seitha, Apave et Dekra Industrial.

Commentaires

Chantier hospitalier « high-tech » à la Timone

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX