Industrie/Négoce

Changement de périmètre pour The Cat Rental Store

Mots clés : Gestion immobilière - Industriels du BTP

L’enseigne de location couvre maintenant l’offre de location moyenne et longue durées des matériels du catalogue Caterpillar.

L’enseigne « The Cat Rental Store » va continuer à briller en France mais elle change d’activité. « Bergerat Monnoyeur conserve cette marque qui couvre maintenant ses activités de location moyenne et longue durée de tous les matériels du catalogue Caterpillar » déclare Philippe Monnoyeur, directeur commercial du représentant Caterpillar pour la France.

Ce recentrage fait suite à la décision prise fin 2011 de céder son activité location de courte durée à Kiloutou. 85 agences et 600 salariés avait alors changé de main. Or la position de Caterpillar est claire : « l’utilisation de la marque The Cat Rental Store est réservée aux concessionnaires Caterpillar. Kiloutou ne peut pas l’utiliser » tranche Nicolas Guigon, responsable de cette activité pour l’Europe, l’Afrique et le Moyen Orient. Le logo restera donc présent en France mais uniquement sur les 40 implantations qu’y compte Bergerat Monnoyeur.

 

Location précaire de petits matériels

 

Reste que The Cat Rental Store désignait auparavant une autre activité : la location précaire de petits matériels concurrençant directement celle proposée par Loxam ou Kiloutou. Lancée en 1997 aux Etats-Unis, cette marque est aujourd’hui exploitée à travers le monde par 160 concessionnaires Caterpillar sur 195. « Le succès est variable d’un pays à l’autre » admet Nicolas Guigon. La marque est leader en Allemagne, se développe fortement dans les pays de l’Est, mais n’a pas fonctionné en France, ni en Suède ni au Royaume-Uni, pays où l’offre comptait déjà quelques acteurs bien implantés comme Loxam ou Ashtead. Les concessionnaires locaux (le britannique Finning, le français Bergerat Monnoyeur et le suédois Pon) ont décidé de jeter l’éponge après plusieurs années d’investissement, ce que Caterpillar a dû accepter. Pour le fabricant, il y a cependant une ligne rouge à ne pas franchir : toujours proposer une offre de location alternative à l’achat de ses engins. Les concessionnaires européens y souscrivent d’autant plus volontiers qu’ils y trouvent une rentabilité. « Notre succès repose sur la complémentarité des offres de matériels neufs, d’occasion et de location » résume Philippe Monnoyeur.

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X