En direct

Champagne-sur-Oise Mise en service de l'usine de compostage

le 09/07/1999  |  Val-d'OiseFrance entièreSeine-et-MarneCollectivités localesDéchets

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Val-d'Oise
France entière
Seine-et-Marne
Collectivités locales
Déchets
Oise
Environnement
Valider

Avec la mise en service de son usine de compostage, à Champagne-sur-Oise, le Syndicat intercommunal pour la collecte et le traitement des ordures ménagères de la région de l'Isle Adam (Sictomia), boucle son programme global de gestion et de valorisation des déchets ménagers. L'investissement, d'un montant de 100 millions de francs, permet de répondre aux besoins d'une population de 90 000 personnes (50 000 t de déchets par an). Le Sictomia a bénéficié de subventions du conseil régional (25 %), du conseil général (27 %) et de l'Ademe (25 %).

Ce nouveau centre intégré de traitement des déchets ménagers (maîtrise d'oeuvre : DDAF, architectes : cabinet Bricet-Blanchard-Jullia, entreprise générale : Sogea) regroupe trois équipements :

Une déchetterie (7,6 millions de francs). Mise en service en 1993, elle reçoit les encombrants, les déchets verts, les ferrailles, les gravats et liquides pour automobiles (6 323 t évacués en 1998).

Un centre de tri (15,3 MF) ouvert en 1998. Il s'est accompagné de la mise en place de la collecte sélective (40000 bacs individuels, 100 points d'appui pour 12,6 millions de francs). L'an dernier, il a permis le recyclage de près de 5 000 t de matériaux (plus de 3 000 t de verre).

Une usine de compostage (60,1 MF). Associant deux procédés (le bio-stabilisateur rotatif Sogea et Siloda), elle permet après 18 jours de fermentation aérobie la production d'un compost de qualité A, qui finit sa maturation, stocké sur un parc pendant 6 à 8 semaines. A la fin de ces deux cycles, 1 tonne d'ordures ménagères résiduelles donne 450 kgs de compost. Production estimée : 15 000 t par an.

Sur les 50 000 t de déchets à traiter par an, 18 000 t seront soit incinérés, soit enfouis en décharge contrôlée.

Le Sictomia a programmé la réalisation de deux autres déchetteries : l'une à Viarmes (2,9 millions de francs), l'autre (2,1 millions de francs) sur un site qui reste à définir.

PHOTO : Coût du centre intégré de traitement des déchets : 100 MF.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Exécution des marchés publics

Exécution des marchés publics

Date de parution : 11/2019

Voir

Comprendre simplement la résistance des matériaux

Comprendre simplement la résistance des matériaux

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur