En direct

Champagne-Ardenne - Ecoconstruction : les bailleurs sociaux en pointe

F. M. |  le 29/01/2010  |  SantéLogementCollectivités localesArchitectureRéglementation

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Santé
Logement
Collectivités locales
Architecture
Réglementation
Technique
Environnement
Haute-Marne
Loire-Atlantique
Marne
Nord
France entière
Professionnels
Développement durable
Valider

«Les bailleurs sociaux champardennais sont à la pointe de l'expérimentation en matière de construction durable », estime Frédéric Sailly, directeur de l'Arcad et du PQE Champagne-Ardenne. Cela s'explique avant tout par la forte présence des organismes HLM dans la région, où ils gèrent 24 % du parc de logements. Un chiffre qui culmine même à 43 % à Reims ! Pas étonnant dès lors que les deux sociétés anonymes (L'Effort rémois, Le Foyer rémois) et l'office public de l'habitat (Reims Habitat), qui règnent sur la capitale économique de la région, fassent preuve d'un remarquable esprit d'initiative dans ce domaine.

A l'exemple de La Clairière, première HLM passive de France construite à Bétheny, dans l'agglomération rémoise, par Le Foyer rémois. Cet immeuble de treize logements sociaux, conçu en partenariat avec l'industriel Basf, ne consommera que 15 kWh/m 2 .an pour son chauffage, grâce notamment à une isolation thermique par l'extérieur constituée de 30 cm de polystyrène.
Autre bailleur social déterminé à conjuguer habitat social et durabilité, quitte à assumer un surcoût lors de la construction sans en faire supporter la charge à ses locataires, L'Effort rémois multiplie les projets HQE ou assimilés : un îlot de 55 logements basse consommation à Saint-Dizier (Haute-Marne), six petits collectifs à ossature bois à Saint-Brice-Courcelles (banlieue de Reims), dix maisons isolées en paille à Bétheny. Sans oublier le programme Maisons 2020, à Sillery (Marne), où le bailleur social a demandé à cinq jeunes architectes d'imaginer l'habitat de demain au milieu d'un lotissement classique.
L'Effort rémois n'hésite pas non plus à s'adjoindre les services de grandes signatures pour réaliser ses projets : les frères Lipa et Serge Goldstein, Emmanuel Coste (architecte de La Bonne maison de Yann Arthus-Bertrand), Stephan Brakmann (architecte allemand installé à Fribourg).
Reims est aussi la seule ville de France, avec Nantes, à avoir vu deux écoquartiers distingués par le ministère de l'Ecologie au titre de l'appel à projets Ecoquartiers, dans la catégorie écoconstruction. Comme par hasard, les trois organismes HLM rémois sont à l'origine de ces projets : Reims Habitat et le Foyer rémois pour celui de la 12 e  escadre d'aviation (1 000 logements BBC-Effinergie, PassivHaus et HQE), L'Effort rémois pour celui de la friche Dauphinot-Remafer (environ 600 logements).-

PHOTO - 284128.BR.jpg
PHOTO - 284128.BR.jpg - © ATELIER MICHEL JOLYOT

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur