En direct

CHAMALIERES « Architecture joviale » pour le Centre de l’enfance

le 23/08/2007  |  LogementsArchitecturePuy-de-Dôme

La conduite du chantier de reconstruction du Centre départemental de l’enfance et de la famille du Puy-de-Dôme, à Chamalières, dans l’enceinte (2,8 ha) qui l’abrite déjà est délicate : « Il faut veiller à ce que les enfants soient protégés de l’extérieur et puissent se déplacer sans pénétrer dans le chantier dont la localisation va bouger. L’organisation du confinement, des flux et des contournements à chaque phase fait partie des pièces contractuelles des marchés. Le rôle du coordonnateur SPS, Bertrand Debost, est particulièrement important », souligne Michel Pranal, architecte.

Le programme en cours est en rupture avec l’ancien bâtiment à l’architecture hospitalière, austère et obsolète au regard des principes éducatifs actuels.

Unités de vie. Les architectes ont conçu chaque bâtiment comme une unité de vie pour une quinzaine de personnes, avec des chambres individuelles à l’étage et des espaces communs au rez-de-chaussée. « Nous avons recréé un univers familial en maintenant un fonctionnement satisfaisant pour le personnel. C’est une architecture joviale, qui rompt avec le côté collectif. Il a fallu rendre ceci compatible avec la nécessité d’assurer la sécurité des enfants et d’utiliser des matériaux très solides ou facilement renouvelables car ce sont des bâtiments qui vivent... », décrit Michel Pranal.

DESSIN - ChamalieÌre 1.eps
DESSIN - ChamalieÌre 1.eps

Commentaires

CHAMALIERES « Architecture joviale » pour le Centre de l’enfance

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur