En direct

Châlons-en-Champagne Restauration de la porte Sainte-Croix

le 13/06/1997  |  MarneFrance Produits et matérielsPatrimoineSecond œuvre

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Marne
France
Produits et matériels
Patrimoine
Second œuvre
Valider

La porte Sainte-Croix, arc de triomphe au coeur de la cité châlonnaise, reconstruite en 1770 par Jean-Baptiste Bochet de Coluel, doit être restaurée. L'étude préliminaire, confiée à Pierre-Antoine Gatier, architecte en chef des Monuments historiques, a révélé qu'il fallait procéder à la restauration de la maçonnerie et des pierres avec remplacement de celles qui sont altérées. La restauration des sculptures par microsablage et le remplacement de certains éléments seront également nécessaires. S'ajoutera la mise en oeuvre d'une couverture en plomb ou autre matériau.

Le coût global de cette opération est estimé, provisoirement, à 3,5 millions de francs. La ville de Châlons, qui a reçu le soutien financier du ministère de la Culture à hauteur de 750 000 francs, sollicite le conseil régional pour l'obtention d'une subvention. Objectif : engager une première tranche avant la fin de l'année.

Châlons-en-Champagne Restauration de la porte Sainte-Croix

La porte Sainte-Croix, arc de triomphe au coeur de la cité châlonnaise, reconstruite en 1770 par Jean-Baptiste Bochet de Coluel, doit être restaurée. L'étude préliminaire, confiée à Pierre-Antoine Gatier, architecte en chef des Monuments historiques, a révélé qu'il fallait procéder à la restauration de la maçonnerie et des pierres avec remplacement de celles qui sont altérées. La restauration des sculptures par microsablage et le remplacement de certains éléments seront également nécessaires. S'ajoutera la mise en oeuvre d'une couverture en plomb ou autre matériau.

Le coût global de cette opération est estimé, provisoirement, à 3,5 millions de francs. La ville de Châlons, qui a reçu le soutien financier du ministère de la Culture à hauteur de 750 000 francs, sollicite le conseil régional pour l'obtention d'une subvention. Objectif : engager une première tranche avant la fin de l'année.

PHOTO

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil