En direct

Evénement

CGIE : 37 constructeurs en partenariat

bertrand escolin |  le 27/11/1998

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Valider

S'unir pour être fort

La Compagnie générale immobilière européenne (CGIE), dont Marcel Trévily préside le directoire, regroupe 37 constructeurs de maisons individuelles, allant de La Rochelle à Chartres, Evreux, Lyon ou Agen qui réalisent de 40 maisons par an pour les plus petits à 180 pour les plus gros. Créée en 1989 par des cadres rennais, la société fonctionne par une convention de partenariat avec des constructeurs pour qui elle assure des négociations de prix, des achats groupés, la présence sur les salons, le suivi des normes et réglementation. Et ça marche : « Cela fait des années que le secteur ne s'est pas aussi bien porté. On a progressé en volume de 15 à 30 % sur douze mois », explique Marcel Trévily.

« Le prêt à taux zéro a été un déclencheur mais il a été relayé de façon formidable par les banques, mettant l'accent sur la baisse de taux d'intérêt. Mais il y a d'autres facteurs : la génération des 55-60 ans qui arrivent à la retraite et sont restés en locatif voient l'erreur qu'ils ont commise et incitent leurs enfants à acheter leur maison. C'est un phénomène très répandu auprès de nos clients. Autre incidence : les 35 heures et l'évolution vers plus de temps libre. Une maison permet de bricoler, de jardiner, de s'occuper, plus qu'un appartement. Enfin, les pics de pollution dans les villes attirent toujours plus de monde au vert : nos maisons sont à 90 % en secteur diffus (hors les lotissements en Ile-de-France). »

La clientèle de CGIE est constituée pour 60 % de bénéficiaires du prêt à taux zéro, avec des maisons à 350 000 francs HT et un petit foncier, et de 30 % en moyenne gamme pour les cadres, avec des transactions à 400 000 à 600 000 francs HT (hors terrain). « Au-delà de 650 000 francs HT l'unité, il y a très peu de clients. Nous privilégions les surfaces accessibles autour de 90-100 m2 en suivant l'évolution du secteur automobile, aux tendances très similaires : des produits plus compacts et mieux équipés. On propose, par exemple, une pièce multifonctions (bureau, chambre d'amis et lingerie) avec trois placards permettant de remplir ces trois fonctions, qui ne se chevauchent pas dans le temps, en gagnant de la place. Autre innovation : un service après vente proposé par deux adhérents de CGIE pour le petit entretien de la maison. «Il y a toujours des réglages à faire. Cela rassure le client. Nous allons amplifier cette idée» , conclut Marcel Trévily.

PHOTO : Marcel Trévily, Président du directoire de CGIE.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Décrypter les règles du Code de la commande publique issues de la loi MOP

Décrypter les règles du Code de la commande publique issues de la loi MOP

Date de parution : 09/2019

Voir

Initiation aux procédés généraux de construction

Initiation aux procédés généraux de construction

Date de parution : 09/2019

Voir

Construire, rénover et aménager une maison

Construire, rénover et aménager une maison

Date de parution : 09/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur