En direct

Portrait de M.Pelouzet. Médiateur des Entreprises. Paris. 24 Aout 2017. - © ASalesse Minefi
Interview

"Ceux qui le peuvent, n'attendez pas 60 jours pour payer les factures", Pierre Pelouzet, médiateur des entreprises

Propos recueillis par Isabelle d'Aloia |  le 18/03/2020  |  contratFrance Médiation des entreprises Pierre PelouzetEntreprises

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Réglementation
contrat
France
Médiation des entreprises
Pierre Pelouzet
Entreprises
TPE
PME du BTP
Coronavirus
Force majeure
Valider

Bruno Le Maire, ministre de l'Economie et des Finances, a demandé à la Médiation des entreprises de se mobiliser tout particulièrement pour conseiller les entreprises et aider au traitement des conflits que la pandémie du coronavirus ne manquera pas de générer. "La solidarité économique est plus que jamais de mise en ces temps de crise", martèle Pierre Pelouzet, à la tête de cette instance.

Dans ce contexte de crise sanitaire et économique, les services de la Médiation des entreprises sont-ils davantage sollicités ? Sur quels sujets ?

Nous recevons beaucoup de demandes depuis quelques jours sur tous les sujets, notamment ceux de première urgence pour les chefs d'entreprises qui ont dû fermer : mise en place du chômage partiel, décalage de charges ou d'échéances de prêts bancaires. Le médiateur des entreprises est en première ligne pour relayer les informations, et rassurer les entreprises quand elles le sollicitent. Une fois que les TPE, PME ou artisans ont sécurisé leurs emplois, ils commencent à nous saisir sur nos problématiques habituelles.

Les sujets concernant le règlement de factures remontent en première ligne. De nombreuses entreprises ont besoin d'être payées le plus tôt possible pour ne pas être en difficulté ou sont dans l'impossibilité de régler les factures de fournisseurs car elles ont été contraintes de fermer.

Ensuite, les sujets de force majeur sont en train d'émerger. Des entreprises qui ne peuvent plus fabriquer parce qu'elles n'ont plus de pièces ou de matières premières, ou qui ne peuvent plus fonctionner par manque d’employés pour différentes raisons liées à la crise du coronavirus, se voient appliquer des pénalités de retard alors qu'elles sont en situation de force majeure. Ou inversement, des entreprises se retrouvent en difficulté parce que leur client a interrompu brutalement ses commandes, pour des raisons dites de force majeure, et sans aucun dédommagement. Il faut que les acteurs se parlent et que chacun ait un comportement intelligent. Car après la crise, les entreprises retravailleront ensemble. La médiation est là pour instaurer un dialogue entre elles.

Quelles sont les bonnes pratiques en matières de délais de paiement ?

Je lance un appel. Toutes les entreprises qui peuvent payer ce qu'elles doivent sont incitées à le faire tout de suite. N’attendez pas 60 jours pour régler les factures. Cela évitera de mettre en péril les trésoreries des plus petites structures. Les factures des PME et TPE ne représentent souvent qu’une petite partie des paiements des plus grosses entreprises. Elles se doivent de réduire les délais de paiement au maximum. Voire, et c’est encore mieux, de payer une avance sur des prestations qui doivent être décalées à cause du covid-19. Il y a un certain nombre de grands groupes ou de grandes administrations qui peuvent se le permettre. Alors allez-y, ne vous privez pas, payez tout de suite.

Les mesures mises en place par le gouvernement pour aider les petites entreprises sont-elles suffisantes ?

Les mesures gouvernementales ne régleront pas tout. Même si on supprime les factures d’énergie, électricité et gaz et celles de loyer, et que les cotisations de charges sociales et fiscales sont décalées, il restera des charges fixes. De plus ces mesures se mettent en place progressivement. Le message que je souhaite faire passer est qu'il doit y avoir une solidarité économique entre les entreprises. Tous les acteurs doivent jouer le jeu. Il ne faut pas ajouter de la difficulté à la crise actuelle.

Face à l'afflux des demandes et au contexte de confinement, comment allez-vous répondre aux entreprises?

Nous avons plus de 60 médiateurs en région qui peuvent répondre aux demandes essentiellement par téléphone mais aussi via des sites de visioconférence si besoin pour des entrevues de médiation. Il faut se rendre sur le site du médiateur des entreprises. Nous mettrons tout en œuvre pour absorber les demandes afin que toutes les entreprises puissent recevoir une réponse.

Commentaires

"Ceux qui le peuvent, n'attendez pas 60 jours pour payer les factures", Pierre Pelouzet, médiateur des entreprises

Votre e-mail ne sera pas publié

Fred

20/03/2020 11h:07

Le groupe le printemps vient de suspendre le paiement de la totalité de ces encours fournisseurs ...

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Valorisation de l’immobilier d’entreprise par l'externalisation des actifs et autres solutions

Date de parution : 02/2020

Voir

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Contrats publics n° 206 - Février 2020

Date de parution : 02/2020

Voir

Contrats publics n° 205 - Janvier 2020

Contrats publics n° 205 - Janvier 2020

Date de parution : 01/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur