Cetih continue à investir et à recruter en 2021
L'usine Cetih de Machecoul (44), en cours d'agrandissement. - © D.R. / Cetih

Cetih continue à investir et à recruter en 2021

Véronique Cottier  |  le 23/02/2021  |  MenuiseriesPhotovoltaïqueFrance

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Stores et fermetures
Menuiseries
Photovoltaïque
France
Valider

La reprise dynamique après le premier confinement ayant limité son impact, Cetih va poursuivre sa stratégie de développement en 2021 en investissant sur l’innovation et la performance de ses produits, mais aussi sur l’humain en recrutant et en devenant une entreprise à mission.

Spécialiste de l’habitat et de la rénovation énergétique, le groupe Cetih a bien passé l’obstacle du premier confinement. Après une courte période d’arrêt au printemps 2020, la mobilisation des équipes a permis de limiter les effets de la crise sanitaire sur le dernier exercice. Mieux, l’activité du groupe dans son ensemble semble dopée par les nouvelles aspirations des consommateurs à plus de confort à leur domicile, mais aussi à l’aménagement d’espaces adaptés au télétravail.

Deux agrandissements en cours

Aussi, pour répondre à une hausse des commandes observées depuis le déconfinement, Cetih va recruter une centaine de personnes afin de renforcer ses effectifs. Le groupe poursuit également ses investissements sur deux de ses sites industriels.
Les travaux d’extension (+ 6 000 m²) du site de Machecoul (44), dédié à la production de portes en aluminium, seront achevés dans le courant de l’année, augmentant à la fois sa capacité et sa productivité. Comme les autres sites usines du groupe, elle sera équipée d’une centrale solaire en toiture (2 800 m², 500 kWc), Cetih visant une autoproduction de l’énergie de 30 % d’ici à 2028.
À Saint-Macaire-en-Mauges (49), les aménagements de l’usine de fenêtres en aluminium se poursuivent également, et permettront le lancement d’une nouvelle gamme avec des innovations clés, notamment dans le domaine de la domotique, fin 2021.
Forte de cette montée en puissance, Cetih veut également s’imposer comme un acteur majeur sur les marchés européens, notamment avec sa marque de portes d’entrée Bel’M et ses solutions innovantes.

Engagement fort pour le photovoltaïque

Présent sur le marché de l’énergie solaire après le rachat il y a deux ans de Systovi, Cetih entend se poser comme un acteur dans ce domaine, en lien avec les évolutions réglementaires potentielles. Le groupe pourrait ainsi investir dans le développement et la fabrication de panneaux dont la puissance passerait de 330 à 500 watts, grâce à une nouvelle dimension de cellules.

Systovi, spécialiste des panneaux pholovoltaïque du groupe Cetih.
Systovi, spécialiste des panneaux pholovoltaïque du groupe Cetih. - © D.R. / Cetih


Outre son propre développement, Cetih s’engage pour donner une nouvelle impulsion à l’énergie solaire en France. Son projet “Belenos”, mené en partenariat avec Voltec Solar (groupe Strub), pour contribuer à aller vers l’autonomie énergétique pour tous, en atteignant une capacité annuelle de
1 gigawatt. « Notre filière autour du photovoltaïque et des technologies liées reste fragile face à la concurrence chinoise », explique François Guérin, directeur général de Cetih. « Le projet Belenos a l’ambition d’accompagner l’innovation du secteur. En s’associant à Voltec, nous espérons que d’autres acteurs souhaiteront rejoindre le mouvement et participer à l’émergence de la filière française de demain. »

Aller vers le statut d’entreprise à mission

Entreprise engagée pour la planète, Cetih a aussi depuis 12 ans une raison d’être, son engagement « pour une entreprise et un habitat durables, harmonieux et tournés vers l’Humain ». Dans ce cadre, elle vise en 2021 l’obtention du statut de d’entreprise à mission, un point crucial dans sa politique RSE : au–delà de son intérêt économique, il marque l’engagement de Cetih dans la collectivité. « Nous pensons que la bonne réponse à la situation actuelle est d’associer, en permanence, un modèle économique robuste à l’urgence sociale et environnementale. C’est ce que nous souhaitons ancrer dans nos statuts en devenant entreprise à mission », ajoute François Guérin.
En interne, Cetih a initié dès 2005 l’actionnariat salarié. Aujourd’hui,
200 salariés du groupe détiennent 5% du capital.
Un chiffre que sa direction souhaite augmenter dans les prochains mois.

Cetih en bref

Cetih (Compagnie des équipements techniques et industriels pour l’habitat) est spécialisée depuis plus de 45 ans dans les secteurs de l’enveloppe de l’habitat et de la rénovation énergétique.
Le groupe commercialise sous les marques Bel’M, Zilten, Swao, CID, Systovi, Neovivo, Koov et Koobblr, plusieurs gammes de portes d’entrée, fenêtres, solutions solaires, ventilation et isolation.
Ses produits sont fabriqués au sein de sept usines spécialisées et distribués en multicanal. Le groupe emploie 1 300 collaborateurs.

Commentaires

Cetih continue à investir et à recruter en 2021

Votre e-mail ne sera pas publié

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil