Le moniteur
Cession d’entreprise : « Le lien avec le repreneur a rassuré »
Thierry Pascal

Cession d’entreprise : « Le lien avec le repreneur a rassuré »

Laurent Duguet |  le 04/07/2019  |  Moi, artisan 100 % second œuvreMenuiseriesVaucluse

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
Moi, artisan
100 % second œuvre
Menuiseries
Vaucluse
Valider

Dans la vie d’une entreprise, la cession est une étape normale. Mais cette opération se prépare et nécessite souvent plusieurs années. Thierry Pascal, 52 ans, a cédé son entreprise de menuiserie Alu Vaison pour se reconvertir. Il raconte au Moniteur des artisans comment il a conduit cette opération. Un témoignage utile pour ceux qui envisagent de passer la main, soit pour prendre leur retraite, soit pour vivre une autre aventure professionnelle.

« Ma formation d’électrotechnicien m’a amené à travailler plusieurs années à Marseille, mais je souhaitais trouver une activité pour m’implanter à Vaison-la-Romaine dans le Vaucluse, d’où je suis originaire. Un cousin qui exerçait son activité en menuiserie alu et PVC m’a donné l’idée de créer mon entreprise sur ce créneau. J’ai démarré seul en 1995, avant de développer l’activité qui a vu l’effectif d’Alu Vaison atteindre jusqu’à 15 salariés. Nous étions présents sur des chantiers de vérandas pour des particuliers, des Ehpad, des chaînes de magasins…

Je passais tout mon temps dans l’entreprise, week-end compris, tandis que les enfants grandissaient. Céder l’entreprise au mieux de sa forme s’est imposé au fil du temps. Au moment de la vente, elle affichait un effectif de 12 salariés pour un chiffre d’affaires de 2 M€. Le début de la prospection a été complexe. J’ai découvert à mes dépens que les ventes de sociétés font intervenir beaucoup d’intermédiaires, dont certains réclament d’être payés en amont de la cession avant de disparaître…

En 2016, on m’a parlé d’une association d’anciens chefs d’entreprises, CRA (Cédants et Repreneurs d’Affaires), qui, pour une simple cotisation, m’a ouvert son carnet d’adresses, a structuré ma demande et a sélectionné des repreneurs potentiels. Fin 2017, CRA m’a présenté un acheteur : conformément à la volonté de celui-ci, je suis resté à ses côtés d’avril à décembre 2018. Je pense que le lien affiché avec le repreneur a rassuré tout le monde et je passe encore régulièrement saluer toute l’équipe. J’ai finalement réussi à rester à Vaison-la-Romaine et je m’oriente maintenant vers le travail du vin et de la vigne ! »

Commentaires

Cession d’entreprise : « Le lien avec le repreneur a rassuré »

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Maisons individuelles passives

Maisons individuelles passives

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur