En direct

CESA devient Saint-Astier
Nouveau packaging chez Saint-Astier - ©

CESA devient Saint-Astier

Guillaume Fedele |  le 03/11/2017  |  Produits et matérielsSecond œuvreEnduit

Chaux et Enduits de Saint-Astier (CESA), premier producteur français indépendant de chaux, change d’identité de marque et ambitionne de devenir le leader des solutions d’enduits architectoniques.

Chaux et Enduits de Saint-Astier, premier producteur français indépendant de chaux qui revendique une part de marché de 40 %, a décidé de changer d’identité. L’entreprise familiale s’appelle dorénavant Saint-Astier. « Cette simplification met l’accent sur ce qui fait notre spécificité et notre différence : un territoire et une carrière souterraine unique en Europe avec un calcaire d’exception exploité sur près de 40 Ha, une roche silico-calcaire qui possède une composition minéralogique et chimique particulière » explique Antoine Bastier, arrière-petit-fils d’un des fondateurs et président du comité stratégique de la société périgourdine.

Stratégie de différenciation sur la rénovation

Ce changement de patronyme n’est pas anodin. Il accompagne et dessine une nouvelle stratégie. « Sur la dernière décennie, de nouveaux concurrents, les formulateurs, sont apparu sur le marché, constate Frédéric Savard, directeur général et petits-fils de l’autre famille fondatrice. Si nous voulons conserver notre leadership, nous nous devons proposer de nouvelles solutions à base de chaux hydraulique pour la restauration du bâti et les créations modernes ». Et Lilian Daurie, le directeur général opérationnel, de préciser : «  Notre objectif n’est pas attaqué le marché de masse mais de nous différencier sur des niches avec des produits sur-mesure, des solutions de « Haute Facture » pour la restauration du patrimoine, l’écoconstruction, la décoration et le neuf. »

Investissement dans le R&D

« Notre objectif est de sortir deux à trois nouvelles solutions à base de chaux par an », détaille-t-il. Pour y parvenir, la société vient d’injecter quelques 600 000 € dans la recherche et développement. Elle a embauché deux ingénieurs « compositeurs de recette » dans un pôle de R&D applicative, investi dans du matériel de laboratoire (spectro-colorimètre, ATG, fluorescence X, Vicasonic….). Parallèlement, Saint-Astier a renforcé ses équipes commerciales et marketing avec le recrutement d’un directeur commercial (Guillaume Rozé), de six personnes dans sa cellule prescription et de deux ATC pour renforcer son maillage territorial dans le Nord-Est et dans la région Midi-Pyrénées.

Doubler les ventes à l’export

Saint-Astier qui réalise actuellement un chiffre d’affaires de 27 M€, compte sur ses innovations pour réaliser 30 % de croissance d’ici 2020. Même ambition à l’export où la société périgourdine entend poursuivre sa croissance à deux chiffres notamment en Europe (Grande-Bretagne, Italie) et outre-Atlantique. Elle envisage de doubler ses ventes d’ici à cinq ans.

Commentaires

CESA devient Saint-Astier

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX