Le moniteur
Ces artisans qui achètent en coopératives : Pascal Tancray, président de la CAB 56, raconte
Pascal Tancray

Ces artisans qui achètent en coopératives : Pascal Tancray, président de la CAB 56, raconte

Laurent Duguet |  le 15/04/2019  |  Artisan charpentierArtisan couvreurArtisan menuisierOrcabMoi, artisan

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Artisans
Artisan charpentier
Artisan couvreur
Artisan menuisier
Orcab
Moi, artisan
100 % gros œuvre
Valider

Fédéré par l’Orcab*, le mouvement des coopératives d’achats se porte bien. Le Moniteur des Artisans a donné la parole à des pros qui ont choisi ce mode d’organisation pour acheter leurs matériaux et leurs équipements. Voici le témoignage de Pascal Tancray, couvreur à Ploërmel (Morbihan) et président de la CAB 56.

« Entre 1987, date de la création de mon activité, et 2006, j’ai travaillé avec des négoces. Ces derniers se sont détournés de petites entreprises comme la mienne à partir du moment où une importante structure du bâtiment s’est implantée localement. J’ai alors eu le sentiment que le dialogue était rompu, que la confiance n’était plus là et que la priorité de mes interlocuteurs distributeurs était, avant tout, de rentrer du chiffre.

C’est à ce moment-là qu’on m’a proposé d’adhérer à la CAB 56, coopérative qui regroupait initialement des charpentiers et menuisiers mais qui ouvrait alors une section couverture. J’ai tout de suite apprécié le principe "un homme, une voix" qui évite tout passe-droit en matière de tarification. Aujourd’hui, la coopérative rassemble 350 adhérents, dont 40 couvreurs pour un chiffre d’affaires de 45 M€ et je la considère comme ma deuxième entreprise. Ici, nous sommes tous acteurs de la vie de la coopérative et rien ne se décide sans échange.

Pour mon entreprise, les bénéfices sont nombreux : nous ne devons plus courir dans tous les sens pour effectuer nos commandes, nous préoccuper des livraisons, et l’absence de frais annexes cachés ainsi que la massification des achats au sein de l’Orcab nous permettent d’être compétitifs. Ce n’est qu’après coup que je me suis rendu compte que cette démarche était finalement synonyme de gain de temps et d’argent. »

* Orcab : Organisation des coopératives d’achats pour les artisans du bâtiment

Commentaires

Ces artisans qui achètent en coopératives : Pascal Tancray, président de la CAB 56, raconte

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Dicobat

Dicobat

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur