En direct

Ces architectes qui choisissent la France (1/5) : Aires Mateus
Chantier du Centre de création contemporaine Olivier-Debré à Tours (Indre-et-Loire), qui ouvrira ses portes en 2016. - © © Mathieu Dufois / CCCOD

Ces architectes qui choisissent la France (1/5) : Aires Mateus

MILENA CHESSA |  le 19/02/2016  |  LogementArchitectureParisFrance entièreEurope

Malgré les maux dont souffrirait l’architecture en France (trop de contraintes, plus assez de commandes, pas toujours suffisamment d’audace…), l’Hexagone doit avoir ce on-ne-sait-quoi de séduisant qui donne envie aux étrangers de venir y bâtir. Dans son numéro à paraître le 26 février, « Le Moniteur » a enquêté sur les divers chemins qui mènent à Paris, et a choisi de raconter ici le parcours de cinq agences étrangères. Aujourd’hui : l’architecte portugais Manuel Aires Mateus expose sa vision de la France, « un pays où les bâtiments sont de plus grande échelle… mais avec des appartements plus petits ».

« Avec ou sans moi, l’architecte Manuel Aires Mateus aurait atterri un jour en France. Quelqu’un serait allé le chercher au Portugal. » Cette conviction émane de son confrère et ami parisien Vincent Parreira, avec lequel il mène actuellement un projet de logements dans la ZAC Clichy-Batignolles à Paris (XVIIe). « Je n’avais jamais vu un workshop comme celui organisé pour cette ZAC où tout le monde était réuni autour de la table : les autorités publiques, les promoteurs privés, les architectes, les urbanistes et les paysagistes, s’enthousiasme Manuel Aires Mateus. Du coup, j’ai importé l’idée à Lisbonne et ça a bien marché, on va le refaire. »

Grand pays, petits appartements

« La France est un pays où les bâtiments sont de plus grande échelle… mais avec des appartements plus petits, ironise ce spécialiste de la maison individuelle. Il faut dire qu’il y a autant d’habitants à Paris que dans tout le Portugal ! » Ici, l’architecte lisboète apprend une autre façon de travailler. « Au Portugal, une entreprise coordonne le chantier, alors qu’en France, plusieurs entreprises se coordonnent entre elles », remarque-t-il. Son associé franco-portugais Vincent Parreira se met parfois à la place des architectes ibériques ou italiques : « Pour eux, la France est un pays où se concrétisent les projets. L’architecture n’y est pas meilleure, mais elle peut s’y exprimer en toute liberté. »

"Você fala francês ?" (*)

Manuel Aires Mateus n’est pas effrayé par la distance. « Aller sur un chantier dans l’Algarve, à trois heures de Lisbonne, ou bien sur le chantier du Centre de création contemporaine Olivier-Debré à Tours, pour moi, c’est pareil », souligne-t-il. Et s’il devait ouvrir une agence à l’étranger, ce serait « à Paris », afin de pouvoir gérer ses projets belges et suisses. « Il y a beaucoup de pays francophones à explorer », estime l’architecte globe-trotteur qui, par ailleurs, regrette que « les jeunes architectes pensent que l’anglais suffit ». C’est pourquoi il a décidé d’organiser au bureau des cours de français, avec pour professeur un membre de l’Alliance française. A l’agence des frères Manuel et Francisco Aires Mateus, créée en 1988, « la langue commune est le français ». Comme avec son confrère d’architecture, Vincent Parreira.

Projet de logements ZAC Clichy-Batignolles à Paris (XVIIe), en association avec l’agence d’architecture AAVP.
Projet de logements ZAC Clichy-Batignolles à Paris (XVIIe), en association avec l’agence d’architecture AAVP.

Ces architectes qui choisissent la France (2/5) : Auer-Weber

Ces architectes qui choisissent la France (3/5) : Scape

Ces architectes qui choisissent la France (4/5) : Baumschlager-Eberle

Ces architectes qui choisissent la France (5/5) : Sou Fujimoto

Commentaires

Ces architectes qui choisissent la France (1/5) : Aires Mateus

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Code pratique du patrimoine et de l’intervention sur le bâti existant

Livre

Prix : 75.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX