En direct

CES 2019 : réalité immersive dans l’immobilier, douches connectées… 4 start-up à suivre
Le CES de Las Vegas se tient du 8 au 11 janvier 2019. Les entreprises françaises garnissent une délégation qui est la plus importante en nombre. - © CES

CES 2019 : réalité immersive dans l’immobilier, douches connectées… 4 start-up à suivre

Florent Maillet |  le 08/01/2019  |  BâtimentEnergieImmobilierPromoteurs immobiliersStart-up

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Vie du BTP
Bâtiment
Energie
Immobilier
Promoteurs immobiliers
Start-up
Numérique
CES
CES 2019
CES Las Vegas
Valider

La grand-messe mondiale de la tech a ouvert ses portes ce mardi 8 janvier 2019, à Las Vegas. Parmi la grande vague d’innovations, des centaines de start-up exposent leur savoir-faire. Zoom aujourd’hui sur deux domaines où l’innovation foisonne : la douche connectée et les visites virtuelles de logements.

Avec 420 entreprises dont 380 start-up présentes, la France est le pays le plus représenté lors du CES 2019 de Las Vegas, qui se tient du 8 au 11 janvier dans le Nevada. Entreprises de construction, promoteurs… arpentent les allées de cette grand-messe mondiale de l'innovation, à la recherche des pépites et des technologies à repérer et à connaître.

Pendant 3 jours, Le Moniteur vous présente les innovations les plus pertinentes pour l'écosystème de la construction. Aujourd’hui, zoom sur la salle de bains, où la recherche de performance énergétique de l'habitat se concentre sur la gestion de l’eau, et sur l’immobilier, où les technologies, réalité immersive en tête, prétendent faciliter les visites d’appartement, afin d’aider les futurs acquéreurs à se décider.

La douche connectée


Réduire les consommations d’eau dans la salle de bain et, surtout, sous la douche. Ce filon a été notamment révélé au grand jour par la jeune pousse grenobloise Hydrao, fondée en 2015 : son pommeau connecté, qui éclaire le jet d'eau selon le volume utilisé, avait été distingué à 2 reprises au CES de Las Vegas, en 2016 et 2017.

D’autres jeunes pousses prometteuses lui emboîtent le pas et se jettent dans le grand bain du CES 2019.

SmartEmbed

Cette start-up implantée au Technopôle de l’environnement Arbois-Méditerranée, au sein de la Pépinière d’entreprises #CleanTech, à Aix-en-Provence, cible la réduction de la facture énergétique par les objets connectés. Elle vient de remporter un « CES Climate Change Innovator Award 2019 » pour son innovation « eddo.drop ». Le principe ? Une commande de douche connectée qui permet au consommateur de maîtriser sa consommation d’eau.

Le boîtier connecté s'installe entre le mitigeur et le flexible de douche, et s’adapte à toutes les douches du marché. ©SmartEmbed

Concrètement, son dispositif permet de contrôler et de limiter la durée de douche. « Simple et facile d’installation », promet son jeune dirigeant Térence Huertas, cette solution se positionne entre le mitigeur et le flexible de douche. Selon SmartEmbed, il s’adapte à tous les modèles de douches du marché.

Chaque utilisateur peut ensuite, au moyen de l’appli mobile ou de n’importe quelle commande vocale, piloter sa douche, en configurant la durée. Et s’assurer d’une quantité d’eau journalière raisonnable et responsable.

A SAVOIR : ce dispositif devrait être commercialisé à l'été 2019, au prix de 200 euros, environ. Une version pour les douches collectives, baptisée "eddo", est également disponible.


Inman

Pour les jeunes alsaciens Gilles Chantelot et Cédric Arbogast, la douche est également un bon filon. Leur start-up Inman, présente au CES 2019 sous l’égide la Région Grand Est, propose elle aussi un mitigeur innovant, baptisé In-Sens. Sa promesse : économiser l’eau en évitant de faire couler des litres pour rien : InSens permet en effet d’obtenir une eau à la température souhaitée dès la première goutte.

Et pour ça, ce mitigeur électronique embarque plusieurs fonctionnalités et capteurs. D’abord, l’eau est tout simplement stockée en attendant d’être à bonne température. Via une touche tactile, l’utilisateur actionne le flux d’eau et obtient une eau chaude dès la première goutte.

Ensuite, la douche In-Sens est équipée de capteurs intelligents. Qui vont permettre par exemple, lorsque l’utilisateur s’écarte pour se savonner, que le jet d’eau s’arrête automatiquement. Autre fonctionnalité ouverte, grâce aux capteurs, le débit est régulé automatiquement pour favoriser les économies d’eau.

Tous les réglages (débit, température…) sont personnalisables et adaptables selon des profils utilisateurs pré-définis. Petit « plus » que la jeune pousse met en avant, son mitigeur est entièrement produit et assemblé en Alsace.

A SAVOIR : InSens se veut haut de gamme : il est commercialisé, selon les versions, de 2390 € à 2700€. A ce tarif-là, c’est surtout vers l’hôtellerie et ses millions de litres d’eau gaspillées qu’Inman pourrait trouver son principal débouché commercial. La jeune pousse alsacienne s’intéresse aussi au milieu hospitalier.

Le dispositif en vidéo :

Visites virtuelles de logements neufs ou à vendre


La « proptech » française, contraction de « property » et de « technology », brille aussi à Vegas. Et deux acteurs notamment, qui partagent une analyse : la technologie immersive (lunettes 3D) peut largement aider à commercialiser un bien (logement ou bureau), en permettant de s’y projeter en conditions quasi-réelles, et de personnaliser la visite. A condition que la technologie soit bien aboutie et que l’expérience soit concluante.

Deux jeunes acteurs sont à surveiller de près dans ce domaine.

Perspective[s]

Visiter virtuellement son futur logement neuf comme si l’on y était, avec la possibilité de le personnaliser selon ses goûts (disposer ses propres meubles, tester les couleurs de murs…) : autant dire que la visite du stand de la jeune pousse aixoise Perspective[s], spécialisée dans le Web 3D, la réalité immersive et la réalité virtuelle, est coché sur l’agenda de la plupart des promoteurs immobiliers présents dans le Nevada.

Pour son premier CES, la start-up propose de découvrir l’application « Reve Home », et de tester la version équipée du casque de réalité virtuelle qu’elle a lancé voilà quelques mois, et qui permet une totale immersion.

Le tout fournit un parfait jumeau numérique du futur logement.

La visite du jumeau numérique s'accompagne d'options pour personnaliser l'intérieur, la décoration... © Perspective[s]

Deux produits complémentaires qui peuvent être utilisés indépendamment. Concrètement, avec Reve Home, le visiteur évolue dans son logement, pièce par pièce, depuis son smartphone s’il le souhaite. Et peut même apprécier la vue qu’il aura depuis ses fenêtres et balcons.

Voici à quoi ressemble une visite en réalité virtuelle avec le couple Reve Home et lunettes équipées.

A SAVOIR : Perspective[s] a aussi embarqué les aspects pratiques et réglementaires dans l'appli Reve Home: elle permet de stocker et de partager l’ensemble des documents relatifs au logement (banque, échéancier de prêt, diagnostics énergétiques, actes notariés, différents équipements, copropriété…), se plaçant ainsi dans la trajectoire du carnet numérique du logement, qui sera obligatoire pour tous les logements neufs à partir de 2020.

Gizmo

Visiter un logement à acheter ou louer depuis son canapé quand on le souhaite. C’est la promesse de la jeune pousse alsacienne Gizmo, qui présente lors de ce CES son innovation de réalité virtuelle. Son appli mobile baptisée « Viewwer », accompagnée de lunettes de VR, permet à un particulier qui cherche à acheter ou louer un logement, de visiter des appartements vides ou meublés en 3D, mais aussi de visualiser les bâtiments et la vue extérieure.

Lunettes de réalité virtuelle embarquant l'appli Viewwer. © Gizmo


« Cela permet d'effectuer des centaines de visites sans se déplacer, sans agent immobilier, ou encore sans le propriétaire du logement », appuie la jeune pousse, qui cherche à séduire les promoteurs immobiliers, afin qu’ils aident leurs clients à se projeter dans les logements vendus sur plan.

Ce qui marche dans le neuf fonctionne aussi en rénovation : bailleurs et vendeurs peuvent photographier leurs appartements grâce à l'application mobile. Laquelle convertit les documents en format 3D et les rend immédiatement consultables. Le processus pour « scanner » entièrement son logement ne prend pas plus de 2 minutes, promet Gizmo, qui parie sur un modèle économique gratuit pour l’utilisateur : pour se financer la jeune pousse personnalise elle-même les appartements pour permettre de les voir tels qu’ils seront livrés. « Le prix varie en fonction du nombre de logements en vente et en fonction du type de biens proposés par les promoteurs », précise-t-elle.

En 2019 Gizmo veut référencer 5 000 logements anciens et 100 000 logements neufs à travers le monde. Parmi les villes ciblées, Paris, Londres, Tel-Aviv, New York ou Miami.

A SAVOIR : l'application Viewwer sera disponible gratuitement sur iOs à la fin janvier 2019

La présentation du dispositif en vidéo :

Commentaires

CES 2019 : réalité immersive dans l’immobilier, douches connectées… 4 start-up à suivre

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Initiation aux procédés généraux de construction

Initiation aux procédés généraux de construction

Date de parution : 09/2019

Voir

Décrypter les règles du Code de la commande publique issues de la loi MOP

Décrypter les règles du Code de la commande publique issues de la loi MOP

Date de parution : 09/2019

Voir

Abrégé des marchés publics de travaux

Abrégé des marchés publics de travaux

Date de parution : 09/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur