En direct

CENTRE Environnement Un accord pour réduire l'extraction de granulats

jean-jacques talpin |  le 26/04/2002  |  France entièreCollectivités localesProduits et matérielsTransportsDroit de l'environnement

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Collectivités locales
Produits et matériels
Transports
Droit de l'environnement
Loire
Allier
Urbanisme
Réglementation
Valider

L'Etat, représenté par le préfet de région et la Drire (direction régionale de l'industrie, de la recherche et de l'environnement), et Henri Fuchs, président de l'Unicem-Centre (Union nationale des industries de carrières et matériaux), viennent de signer un protocole de réduction concertée des extractions des granulats pour une période de cinq ans. Cette initiative - unique en France - fait suite à quatre autres protocoles qui ont déjà abouti à la fin des extractions dans les lits mineurs de la Loire et de l'Allier.

Le nouvel accord porte désormais sur le lit majeur : depuis 1996, la production de sables et graviers extraits des lits majeurs a déjà diminué de 12 % et baissera encore de 15 % d'ici 2006. Cet accord négocié s'inscrit dans une démarche de « gestion raisonnée de l'environnement ».

Promouvoir des matériaux de substitution

Pourtant, pour les 120 entreprises de la région qui extraient 20 millions de tonnes de matériaux, dont 6,5 millions de sables et graviers, la « situation risque d'être difficile ». Certes, l'Etat s'engage à promouvoir, notamment dans ses appels d'offres, le recours à des matériaux de substitution, dont le calcaire de Beauce. De même, les matériaux alluvionnaires ne seraient désormais réservés qu'à des travaux « nobles » et donc moins gourmands. Mais Henri Fuchs craint que cela ne soit pas suffisant et qu'il faille importer sables et graviers d'autres régions.

De son côté, l'Etat s'engage à soutenir la reconversion des entreprises et à favoriser les projets d'ouvertures ou d'extensions de sites de substitution. Sur les 36 autorisations d'ouvertures ou d'extensions de carrières accordées l'an passé par la Drire, près d'un tiers concernaient encore des alluvionnaires dans le lit majeur des rivières.

Pourtant, à plus ou moins long terme, se dessine la fin des extractions dans le lit majeur, ce qui inquiète fortement la profession.

PHOTO : Extraction de granulats et transport par tapis roulant.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Construire, rénover et aménager une maison

Construire, rénover et aménager une maison

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur