En direct

Centre d'animation - Intégration par transparence
PHOTO - 272077.BR.jpg - ©

Centre d'animation - Intégration par transparence

MARGOT GUISLAIN |  le 29/01/2010  |  France entièreRéglementation techniqueArchitectureParisTechnique

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France entière
Réglementation technique
Architecture
Paris
Technique
Professionnels
Valider

Entre habitations à bon marché (HBM) et bords de Seine, le nouveau centre d'animation du XVI e  arrondissement de Paris, « Le Point du Jour », conçu par l'agence Philéas, repose sur un concept particulièrement simple : s'intégrer jusqu'à se rendre complètement transparent dans l'environnement. « Pas de geste excessif, ni de totem érigé face à la Seine mais, au contraire, une architecture d'une discrétion absolue qui exprime la pérennité d'un équipement de quartier, déjà entouré de terrains sportifs », explique l'architecte Anne-Charlotte Zanassi.

Une façade qui n'exprime aucune des fonctions abritées

En effet, entre court de tennis et fronton de pelote basque, le bâtiment se présente comme une enveloppe à l'écriture architecturale intemporelle, dont aucune des fonctions (danse, arts plastiques, musique, spectacles, expositions) n'est lisible depuis l'extérieur. Aussi, pas de patchwork de matériaux qui apparaîtraient comme autant de notes sur une partition architecturale, mais une matière solide, presque familière : un composite ciment-verre (CCV) en parement de façade, qui ancre le bâtiment au sol. Ces panneaux grand format, réalisés sur mesures pour la précision du calepinage, sont moulés en une seule pièce pour épouser les angles du bâtiment. Teinté dans la masse, le matériau emprunte tantôt le ton crème de la pierre de Paris, tantôt la tonalité verte des terrains de sports mitoyens. A certains endroits, l'Inox prend le relais pour refléter les arbres et verdoyer ainsi à son tour.
Si ce centre d'animation n'a rien d'une « folie architecturale », le spectaculaire n'est pas pour autant oublié : le site offrant naturellement les éléments du spectacle visuel, les architectes ont misé sur les ouvertures en offrant, pour chaque salle, autant de cadrages différents avec des vues somptueuses vers le fleuve, ses berges et la tour Eiffel.

Fiche technique

Maîtrise d'ouvrage : Ville de Paris. SLA 16, conducteur d'opération.
Maîtrise d'œuvre : Dominique Vitti, Anne-Charlotte Zanassi et Julien Zanassi, architectes (Phileas Atelier d'architecture/membre du collectif Plan 01). BET : CETBA Ingénierie. BET acoustique : Avel Acoustique.

- Entreprise générale : Francilia. Sérigraphie du vitrage : Christophe Sillem.
Surface : 2 170 m 2 HON.
Coût des travaux : 4,13 millions d'euros HT.

%%GALLERIE_PHOTO:0%% %%GALLERIE_PHOTO:0%% %%GALLERIE_PHOTO:0%%

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Architectes et ingénieurs face au projet

Architectes et ingénieurs face au projet

Date de parution : 06/2019

Voir

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur