En direct

Cem'In'Eu se fait tout petit pour voir grand
En créant Cem’In’Eu, Vincent Lefèbvre vise des marchés situés à 300 km maximum autour de ses sites de production. - © THOMAS LOUAPRE / LE MONITEUR

Cem'In'Eu se fait tout petit pour voir grand

christian robischon |  le 23/03/2018  |  Haut-RhinLoire-AtlantiqueLot-et-GaronneMaine-et-LoireSaône-et-Loire

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Conjoncture
Haut-Rhin
Loire-Atlantique
Lot-et-Garonne
Maine-et-Loire
Saône-et-Loire
France entière
Europe
Valider

Pour être au plus près de ses clients, le jeune cimentier mise sur de petits sites, disséminés en France et en Europe.

Un petit poucet arrive au milieu des géants du ciment.

Cem'In'Eu (pour « Cement Innovation in Europe ») vient de lancer un modèle à rebours de la tendance aux giga-installations intégrées. Il programme en effet une suite de petits sites de broyage, qui desserviront un marché de proximité : « Pas plus de 200 à 300 kilomètres à la ronde, pour une unité de production de 240 000 tonnes par an, concentrée sur un terrain de 2 hectares », résume Vincent Lefèbvre, ancien cadre de Holcim, qui préside cette société. Basée à Saint-Nazaire (Loire-Atlantique), elle est aujourd'hui constituée de 10 personnes, dont d'autres anciens de groupes cimentiers.

De 18 à 20 M€ par unité. Cette approche, qualifiée de « décentralisée, digitalisée et désintermédiée », connaîtra sa concrétisation à Tonneins (Lot-et-Garonne), où une première unité, dédiée au Sud-Ouest, doit être mise en service au mois de mai. Le concept sera reproduit dans quatre autres régions « à raison d'une implantation tous les neuf à douze mois », annonce Vincent Lefèbvre. Montant de l'investissement unitaire : de 18 à 20 M€.

Cem'In'Eu s'installera à Chalon-sur-Saône (Saône-et-Loire) en 2019 pour desservir le Centre-Est (Auvergne-Rhône Alpes, Bourgogne-Franche Comté), puis à partir de 2020, et selon un ordre encore indéfini, à Ottmarsheim (Haut-Rhin) pour le Grand Est, Portes-lès Valence (Drôme) pour le Sud-Est et Montreuil-Bellay (Maine-et-Loire) pour le Grand Ouest et l'Ile-de-France. Le projet d'Ottmarsheim se veut même transfrontalier, son rayon d'action incluant le sud-ouest de l'Allemagne (Bade-Wurtemberg) et la Suisse alémanique. La feuille de route inclut aussi deux projets européens, l'un au nord de la Pologne, l'autre dans le sud-est de l'Angleterre, aux portes du Grand Londres.

Acheminement par voie ferroviaire ou fluviale. « Notre projet repose sur la localisation en fonction des centres de consommation, plutôt que de raisonner en fonction du lieu de production de la matière première », argumente le président. Le modèle proposé n'inclut pas la production du clinker, qui sera importé via le port de Sète et un site à déterminer sur la côte atlantique. « Ce constituant du ciment sera acheminé vers nos unités uniquement par voie ferroviaire ou fluviale », complète Vincent Lefèbvre. Ce choix implique des localisations de sites embranchés au chemin de fer, comme à Tonneins, à la voie d'eau, ou aux deux, comme à Ottmarsheim dans le terminal du port de Mulhouse-Rhin. « Nos cimenteries créeront chacune 30 emplois directs, elles seront dotées de broyeurs de marque Intercem d'une capacité de 30 tonnes par heure », promet le chef d'entreprise.

Côté clientèle, la jeune société affiche des ambitions à sa mesure. « Nous visons une part de 6 à 8 % sur chacun des marchés régionaux », indique Vincent Lefèbvre. Cem'In'Eu ne compte pas s'imposer sur les très grands chantiers, mais davantage sur des opérations de taille moyenne comme des petits collectifs de logements. Une autre cible sera constituée des spécialistes de la préfabrication du béton et du béton prêt à l'emploi, qui seront livrés en vrac. Les livraisons en sacs « 100 % étanches » seront réservées aux négociants indépendants et aux entreprises de construction, qui pourront commander leurs volumes sur chantier, grâce à une application mobile.

► 7 unités de production prévues d'ici à 2021.

► 240 000 t/an par site.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

L'assurance construction

L'assurance construction

Date de parution : 04/2019

Voir

La concession d'aménagement et ses alternatives

La concession d'aménagement et ses alternatives

Date de parution : 04/2019

Voir

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur