En direct

Cécile Duflot sommée par l'UMP de prendre clairement position sur le Grand Paris

le 04/06/2012  |  Grand ParisEtatFrance entièreInternational

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Grand Paris
Etat
France entière
International
Valider

L'UMP francilienne, emmenée par Valérie Pécresse, chef de l'opposition au Conseil régional d'Ile-de-France, a sommé la nouvelle ministre Cécile Duflot de "prendre clairement position" sur le Grand Paris avant le premier tour des législatives le 10 juin.

Dans une lettre ouverte datée du vendredi 1er juin à la ministre de l'Egalité des territoires, du Logement et du Grand Paris, connue pour son hostilité au projet, Valérie Pécresse et tous les responsables UMP de la région Ile-de-France lui demandent "de prendre clairement position" sur "des points essentiels" du Grand Paris.

"Nous sommes nombreux à nous interroger sur les véritables intentions du gouvernement et à craindre le démantèlement programmé du Grand Paris", écrivent les 25 signataires, parmi lesquels les présidents des trois conseils généraux de droite - Patrick Devedjian (92), Arnaud Bazin (95) et Alain Schmitz (78) -, et aussi Christian Jacob, Jean-François Lamour, Philippe Goujon, Eric Raoult, Georges Tron, Axel Poniatowski, Gilles Carrez, Patrick Ollier.

"L'absence de réponse de votre part (...) d'ici les élections législatives du 10 juin ne pourrait être lue par les habitants d'Ile-de-France autrement que comme la confirmation du démantèlement annoncé du Grand Paris et votre refus d'apporter des réponses aux préoccupations des Franciliens en matière de transports, de formation, d'emploi et de logement", insistent-ils.

Les points sensibles sont "la sanctuarisation de 32,4 milliards d'euros alloués à la réalisation" du Grand Paris, "la préservation de la Société du Grand Paris (SGP, structure ad hoc) et le refus de la dissoudre dans le Syndicat des Transports d'Ile-de-France (Stif, présidé par le socialiste Jean-Paul Huchon)", le "maintien de tous les grands projets d'aménagements programmés", ainsi que "la garantie que toutes les nouvelles lignes de transport prévues dans le schéma du Grand Paris seront réalisées" (Orbival, dessertes des aéroports, etc).

Ce courrier, envoyé en copie à M. Huchon et à François Lamy, ministre délégué chargé de la Ville, est la seconde charge de l'UMP sur le sujet en dix jours.

Dès l'annonce de l'attribution à Mme Duflot de ce dossier, Mme Pécresse était montée au créneau, dénonçant "le choix incompréhensible de confier ce projet majeur à l'une de ses opposantes les plus virulentes".

Comme présidente du groupe EELV au Conseil régional d'IDF, Mme Duflot avait voté contre l'adoption de l'accord Etat-Région du 26 janvier 2011.

 

Commentaires

Cécile Duflot sommée par l'UMP de prendre clairement position sur le Grand Paris

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 09/2019

Voir

Histoire de l’architecture agricole

Histoire de l’architecture agricole

Date de parution : 07/2019

Voir

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Règlement de sécurité incendie ERP avec historique des versions

Date de parution : 07/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur