Le moniteur
Ce que la réorganisation de Saint-Gobain change pour le marché français
Pierre-André de Chalendar redacteur en chef du Moniteur - octobre 2015 - © Bruno Levy / LE Moniteur

Ce que la réorganisation de Saint-Gobain change pour le marché français

Pierre Pichère |  le 26/11/2018  |  Pierre-André de ChalendarSaint-GobainSaint-Gobain Distribution Bâtiment FranceLes stratégies

Le groupe bouleverse son fonctionnement et son organigramme, avec une  approche centrée non plus sur les métiers, mais sur les pays.

Les interlocuteurs de Saint-Gobain en France, comme dans les autres pays du monde, vont devoir changer leurs habitudes. Le groupe n'est plus structuré par métier au niveau mondial, comme l'a annoncé Pierre-André de Chalendar lundi matin à la presse, mais tout repose désormais sur les entités nationales.

Naissance de Saint-Gobain France

Ainsi, Saint-Gobain France va devenir, pour l'Hexagone, le pilote de l'ensemble des activités du groupe, aussi bien dans l'industrie que dans la distribution. Cette entité nouvelle est placée sous la responsabilité de Guillaume Texier, DG France et pilote du groupe pour l'ensemble de l'Europe du Sud. A lui d'organiser les marques industrielles et de définir la stratégie pour la distribution, avec Patrice Richard, qui reste aux commandes de Saint-Gobain Distribution Bâtiment France. L'entité mondiale Saint-Gobain Distribution Bâtiment disparaît, Patrice Richard assurant un rôle de chef de file pour diffuser dans l'ensemble des pays où le groupe est présent les bonnes pratiques en matière de distribution, mais aussi pour coordonner la centralisation des achats.
Membre du comité exécutif, Guillaume Texier rapportera directement à Pierre-Andre de Chalendar et à Benoît Bazin, nouveau numéro 2 du groupe.

Le cas Lapeyre

Cas particulier, Lapeyre. Cette enseigne ne relevait pas de la France, mais de Saint-Gobain Distribution Bâtiment monde. L'entreprise exerçant l'essentiel de son activité en France, elle est désormais rattachée au DG France.

Résultats nationaux

Autre implication, la présentation des résultats. Elle ne se fera plus non plus par métier au niveau mondial, mais bien par pays. Un bouleversement qui donnera aux investisseurs et aux analystes une autre grille de lecture sur l'activité du groupe.
Sur le plan financier, cette réorganisation devrait avoir un léger impact en termes d'emploi. Si Pierre-André de Chalendar a affirmé qu'aucune réduction d'effectifs n'était prévue au niveau des équipes de terrain, des doublons devraient être supprimés à l'échelon des directions générales.

Acquisitions

La direction générale du groupe, tout en confirmant la politique de cession d'actifs, a par ailleurs maintenu sa volonté de poursuivre les acquisitions, petites ou moyennes.  L'organisation par pays donnera l'opportunité aux directeurs généraux nationaux de compléter le portefeuille du groupe lorsqu'une activité sera jugée stratégique localement. Le périmètre d'activité de Saint-Gobain, au fil du temps, pourrait donc varier sensiblement d'un pays à l'autre. Un profond changement de culture.

Commentaires

Ce que la réorganisation de Saint-Gobain change pour le marché français

Votre e-mail ne sera pas publié

Julien

27/11/2018 16h:51

ok

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Hors-série AMC Terre Cuite / Céramique

Hors-série AMC Terre Cuite / Céramique

Date de parution : 05/2013

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur