En direct

CDG Express : Paris barre la voie
Le tracé de CDG-Express - © Ministère des Transports

CDG Express : Paris barre la voie

AP |  le 18/06/2009  |  ParisTransports mécaniques

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Transports
Paris
Transports mécaniques
Valider

La Ville, qui souhaite l'enfouissement de la future liaison ferroviaire CDG-Express (entre la Gare de l'Est et l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle) à la porte de la Chapelle, a décidé de déférer au tribunal administratif la déclaration d'utilité publique du projet. Pour obtenir dit-elle des garanties "sur la prise en compte de ses demandes".

L'arrêté interpréfectoral déclarant d'utilité publique le projet de liaison ferroviaire Charles de Gaulle Express (liaison express entre la Gare de l'Est et l'aéroport Roissy-Charles de Gaulle) datait du 19 décembre 2008. Dans un communiqué publié jeudi 18 juin, la Ville de Paris a déclaré son intention de freiner le projet en déférant au tribunal administratif la déclaration d'utilité publique. La raison : ce projet "important pour l'avenir de la Métropole (...) doit impérativement prendre en compte la nécessité d'une bonne intégration urbaine et être enfoui à la porte de la Chapelle." Or, le choix actuel d'un tracé par les viaducs ferroviaires existants est pour la mairie de Paris "incompatible avec la proximité de 500 logements exposés au bruit" et "contradictoire avec le projet de requalification Paris-Nord-Est, résolument tourné vers la qualité de vie et placé sous le signe du développement durable : développement vigoureux de l'habitat dans ce secteur,projets d'aménagement très importants, arrivée du tramway T3 et du tram'Y, restructuration de la gare Evangile..."
Rappelant qu'elle a "toujours été favorable au projet", la Ville de Paris se dit prête à retirer son recours "dès qu'un accord avec l'Etat sera trouvé sur le principe et les modalités d'un enfouissement de la liaison". "Soucieuse de voir cette liaison ferroviaire réalisée, mais dans de bonnes conditions, la Ville est prête aujourd'hui à cofinancer les études techniques nécessaires et à signer avec l'Etat un protocole dans ce sens. Des solutions techniques visant à l'enfouissement du CDG Express doivent être trouvées."

Le projet de ligne ferroviaire Charles de Gaulle Express (CDG Express) doit relier la gare de l'Est de Paris à l'aéroport de Roissy. D'une longueur totale de 32 kilomètres, dont huit kilomètres de voies nouvelles, elle sera mise en service après la modernisation du RER B au nord de Paris, soit "à l'horizon 2013-2014.

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil