En direct

Le CDG Express manquera les JO 2024: Elisabeth Borne annonce le report jusqu'à
Le CDG Express devra relier à compter du 1er janvier 2024 -quelques mois avant les JO- la gare de l'Est, au centre de Paris, au terminal 2 de l'aéroport de Roissy. Le trajet de 32 km, sans arrêt, coûtera 24 euros. - © Ministère des Transports

Le CDG Express manquera les JO 2024: Elisabeth Borne annonce le report jusqu'à "fin 2025"

Florent Maillet, avec AFP |  le 29/05/2019  |  CDG ExpressElisabeth BorneGrand ParisGrand Paris ExpressConcession

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

CDG Express
Vie du BTP
Elisabeth Borne
Grand Paris
Grand Paris Express
Concession
JO 2024
Valider

Le CDG Express n’entrera en service qu’à la fin 2025, annonce Elisabeth Borne. La ministre des Transports a tranché pour la solution permettant de "limiter l’impact des travaux" pour les usagers du quotidien, notamment ceux empruntant le RER B.

C’est acté, le projet du CDG Express est décalé. La ministre des Transports Elisabeth Borne a annoncé ce mercredi 29 mai 2019 "un report" à fin 2025 de la mise en service de cette future liaison ferroviaire entre Paris et l'aéroport Roissy Charles-de-Gaulle. Et ce "afin de limiter l'impact des travaux" pour les banlieusards.

Sur le même sujet CDG Express: voici les deux scénarios que le préfet propose au gouvernement

Le projet, qu'elle juge "indispensable pour Paris et l'Ile-de-France", a-t'elle répété, ne sera donc pas opérationnel pour les jeux Olympiques de Paris-2024, comme cela avait été initialement annoncé. Le nouveau train devait entrer en service le 31 décembre 2023.

Un surcoût "d'une centaine de millions d'euros" au maximum

Le préfet de la région Ile-de-France, Michel Cadot, avait proposé deux scénarios au gouvernement pour la réalisation du décrié CDG Express. Le premier suggérait une mise en service à temps pour les JO, moyennant une longue interruption du RER B. Le second décalait le projet à fin 2025. C'est donc cette dernière option que la ministre a retenue.

Sur le même sujet Le CDG Express se fera, l'Etat se dit "réaliste"

Pour rappel, la ligne ferroviaire CDG Express, dont le coût initial est estimé à 1,8 milliard d'euros -hors coûts de financement d'environ 300 M€-, doit relier directement et en 20 minutes la gare de l'Est, dans le centre de Paris, au terminal 2 de l'aéroport de Roissy. Cette somme de 1,8 milliard d'euros -dont 500 millions d'euros qui doivent être affectés à l'amélioration du RER B-, est financée par la Caisse des dépôts, ADP et SNCF Réseau, aidés par un prêt de l'État.

Le surcoût du scénario retenu pourrait avoisiner "quelques dizaines (de millions d'euros), une centaine au maximum", a précisé Elisabeth Borne, qui avait signé fin novembre le contrat de concession avec le consortium formé de Keolis (groupe SNCF) et la RATP, qui feront rouler les trains sur cette future liaison.

Moins de coupures pour le RER B


La conséquence de ce report, pour les usagers du RER B, pourrait être davantage de coupures le week-end sur la période 2021-23. Mieux toutefois, du point de vue des utilisateurs, que les conséquences du scénario de mise en service pour les JO 2024.

Lequel exigeait notamment pour le RER B une fermeture complète de la partie nord pendant trois semaines à l'été 2023, mais aussi de nombreuses fermetures anticipées de la ligne à 23 heures. De plus, SNCF Réseau ne disposait pas de marge dans un tel scénario, d'où des risques de perturbations et de retards.

Collectivités et usagers mobilisés

Ce projet est contesté par de nombreux habitants et élus d'Ile-de-France, qui craignent notamment que les travaux ne perturbent trop les lignes de trains de banlieue au nord de Paris -et en particulier le RER B. D'autant que 15 chantiers importants sont prévus ces prochaines années dans ce secteur, dont ceux du Grand Paris Express.

Sur le même sujet La fronde des élus grandit contre le CDG Express

Le groupe ADP, gestionnaire des aéroports de Paris, la Délégation interministérielle aux jeux Olympiques et Paralympiques (Dijop), et la société de projet CDG Express s'étaient prononcés en faveur du "scénario 2024", tandis que les régions Ile-de-France et Hauts-de-France, Ile-de-France Mobilités, la ville de Paris, la Seine-Saint-Denis et le Val-de-Marne préféraient attendre fin 2025. Leur mobilisation a payé.

Commentaires

Le CDG Express manquera les JO 2024: Elisabeth Borne annonce le report jusqu'à "fin 2025"

Votre e-mail ne sera pas publié

Jacques Berbineau

29/05/2019 16h:34

Dommage :Cession totale d'ADP à Vinci, Concession du CDG express à Vinci, Attribution par l'archevêché de Paris, à Vinci toujours, d'un PPP sur 80 ans pour la reconstruction et l'exploitation/maintenance de Notre Dame, (hors gestion des cierges)Le bien beau projet intégré vision 360 qu'on attendait pour la transition Carbone...Pour les usagers du RER B dont cette annonce ne règle pas les problèmes : Mise en concurrence de Flixbus et Ouibus, seuls survivants significatifs de la post folie des bus libérés, pour UNE navette routière omnibus (biogaz) de 50 places, pour finir de ruiner le ferroviaire en lui imposant de se faire concurrence à lui même (à 50% de perte sur CA, comme ces dernières années...) .Un pinceau pour s'accrocher, Une échelle à retirer, Un entonnoir pour me coiffer Mon bac z-à sable-z-et mes pâtés, Ma brosse à dents, sa laisse... (Comptine , tournez menottes...)

Votre e-mail ne sera pas publié

Hélène

29/05/2019 16h:54

Et si seul le tronçon Mitry/ADP Roissy CDG était construit...? C'est une suggestion qui a été faite par beaucoup de personnes... Cela permettrait de dépanner/doubler la ligne Gare du Nord/ADP Roissy CDG et de faire une boucle complète... Merci beaucoup à l'avance de transmettre l'idée... Cordialement !

1 réponse

Sissi

30/05/2019 10h:19

Tout a fait

Votre e-mail ne sera pas publié

Sissi

30/05/2019 10h:18

Projet a ne pas faire ,trop coûteux ,améliorer le RER B

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Architectes et ingénieurs face au projet

Architectes et ingénieurs face au projet

Date de parution : 06/2019

Voir

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

AUTODESK REVIT pour les bureaux d'études Fluide

Date de parution : 06/2019

Voir

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Dictionnaire de la maîtrise d’ouvrage publique et privée

Date de parution : 06/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur