En direct

Cause toujours…

le 21/07/2017  |  Loire-Atlantique

Clause Molière -

Une clause imposant le recours à un interprète sur un chantier employant des personnes ne comprenant pas le français peut être jugée légale.

C'est la position du tribunal administratif de Nantes dans l'affaire opposant la région des Pays de la Loire à la préfète au sujet d'un marché public de travaux.

La clause ne serait pas discriminante, car elle s'applique à toutes les entreprises soumission naires. Pourtant, deux mois plus tôt, une instruction inter ministérielle avait sérieusement mis en doute la légalité de l'obligation de parler le français sur les chantiers.

www.lemoniteur.fr/moliere

Commentaires

Cause toujours…

Votre e-mail ne sera pas publié

Librairie du Moniteur

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

AMC N°270 - SPÉCIAL INTÉRIEURS 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 29.00 €

Voir

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Opérations Immobilières n°106 - Loi ELAN

Presse - Vente au n°

Prix : 37.00 €

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Livre

Prix : 24.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Les cookies assurent le bon fonctionnement de nos sites et services. En utilisant ces derniers, vous acceptez l’utilisation des cookiesOKEn savoir plusX