En direct

Caterpillar lance à son tour une pelle hydraulique hybride
Dévoilée en exclusivité la semaine dernière, cette pelle sera officiellement lancée dans 6 mois. - © GILLES RAMBAUD

Caterpillar lance à son tour une pelle hydraulique hybride

Gilles Rambaud |  le 22/10/2012  |  EnergieConjonctureIndustrieMatériel de chantierInternational

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Innovation
Energie
Conjoncture
Industrie
Matériel de chantier
International
France
Europe
Technique
Valider

Le numéro un mondial innove en tournant le dos à l’électrique et mesure une économie de carburant de l’ordre de 25%.

C’est une surprise, et ce sera probablement un succès. Caterpillar sort à son tour une pelle hydraulique à motorisation hybride mais, contrairement à celles déjà disponibles sur le marché, elle ne conjugue pas Diesel et électricité mais Diesel et hydraulique.

Explications : le principe de la motorisation hybride est de récupérer de l’énergie cinétique en phase de freinage, la convertir en une autre énergie, la stocker puis la restituer en phase de redémarrage. Les voitures ont opté pour une conversion et un stockage d’électricité.

Les premières pelles (Komatsu d’abord, Hitachi ensuite) ont suivi la même voie. Pas Caterpillar. L’américain fait comme les japonais, il récupère l’énergie cinétique de la tourelle lors de la fin de sa rotation mais il s’en sert pour comprimer de l’huile qui va se stocker dans un accumulateur à azote puis sera réinjectée dans le circuit hydraulique lors du cycle suivant. La pompe – donc le moteur Diesel – est moins sollicitée d’où une économie de carburant. Caterpillar annonce une consommation réduite de 25%, à peu près ce qu’obtient Komatsu avec l’électrique.

Alors, quel est l’avantage ? L’hybride Diesel/hydraulique est incomparablement moins cher. Pas de moteurs électriques supplémentaires, pas de batteries, juste un accumulateur qui vient se greffer sur le circuit existant. « C’est très simple à comprendre, très simple à fabriquer, mais c’est très compliqué à gérer. Il ne faut pas que le mouvement subisse d’à-coups ou de retard de réaction quand l’accumulateur se vide ou se remplit. La gestion électronique de ce système nous a demandé des années de travail avant d’obtenir une fluidité totale » se félicite Ken Gray, directeur produit chez Caterpillar, qui met au défi les opérateurs de sentir une quelconque différence dans la conduite.

Retour sur amortissement

La première pelle à en bénéficier sera la 336 E, une machine de 35 t, pour laquelle cette option sera disponible en 2013. À quel prix ? « Cela sera amorti en 2500 heures » indique Ken Gray, soit en un peu plus d’un an d’utilisation. Komatsu, lui, présente un tableau d’amortissement beaucoup plus long, autour de 5 ou 6 ans. C’est cela qui explique le faible succès de sa pelle hybride en Europe où quelques unités seulement ont été vendues (dont 2 en France et 1 en Angleterre). Caterpillar pourrait bien réussir là où le japonais a échoué, surtout si le prix du carburant continue d’augmenter, réduisant d’autant le temps d’amortissement de cette option novatrice.

Commentaires

Caterpillar lance à son tour une pelle hydraulique hybride

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire en pisé

Construire en pisé

Date de parution : 10/2020

Voir

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2020

Droit et Gestion des Collectivités Territoriales - 2020

Date de parution : 10/2020

Voir

Code commenté de la commande publique

Code commenté de la commande publique

Date de parution : 10/2020

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur