En direct

Catastrophe du pont Morandi à Gênes :
Stresa, VB, Lago Maggiore, 8-12 luglio 2012 Regina Palace Hotel e Palazzo CongressiIABMAS 2012 6th International Conference on Bridge Maintenance, Safety and Managmentfoto e © di Sergio Oriani/LabFoto INDACO (LabFoto INDACO, Laboratorio di fotografia del Dipartimento INDACO, Politecnico di Milano - tel +39.02.2399.7805/06 - [email protected]) - © Sergio Oriani/LabFoto INDACO

Exclusif

Catastrophe du pont Morandi à Gênes : "Je ne crois pas à l’erreur de conception"

Propos recueillis par Emmanuelle Picaud |  le 02/10/2018  |  InternationalInfrastructuresVie du BTPEntretien des infrastructures

Fabrizio Palmisano, expert en ingénierie des structures à l'université italienne de Bari, préside le comité en charge du nouvel Eurocode relatif à l’évaluation et au renforcement des structures existantes. Plusieurs de ses travaux de recherche ont porté sur les événements d'effondrements majeurs s'étant produits ses 20 dernières années. Il livre en exclusivité au Moniteur.fr son analyse des faits sur la catastrophe du pont Morandi à Gênes, en août dernier.

Fabrizio Palmisano est professeur en ingénierie des structures à l’Université de Bari, en Italie et directeur de la société de conseil en architecture et ingénierie « PPV Consulting ». Il a été en charge de plusieurs projets de construction en Italie. Il est également membre du groupe de travail sur la « forensic engineering » de l'Association internationale de ponts et de structures (IABSE), et plusieurs de ses travaux de recherche ont porté sur des événements majeurs d’effondrement qui se sont produits ces vingt dernières années en Italie.

Membre du comité européen en charge de la révision de l’Eurocode 2*, il préside le comité en charge de l’élaboration du nouvel Eurocode relatif à l’évaluation et au renforcement des structures existantes. Il était invité au 40e symposium de l’IABSE, à Nantes. Un événement lors duquel il est intervenu devant un panel d’experts en génie civil, sur le cas de la catastrophe de Gênes.


Avant le drame, vous étiez-vous intéressé à la conception du pont Morandi à Gênes ?

Il m’arrivait souvent de le présenter à mes étudiants. C’était un fleuron de l’ingénierie italienne, conçu à la fin des années 60 et considéré alors comme très innovant. Sa structure repose sur trois travées haubanées, la plus longue des travées ne dépassant pas 200 mètres.

Mais ce qui fait sa spécificité, c’est qu’il a été construit avec du béton précontraint. Une solution qui concerne même ses haubans. Ces derniers ont en effet été « noyés » dans une poutre de béton précontraint. Il y a deux raisons à ce choix : la première, réduire la fatigue de l’acier, et la seconde, protéger les câbles de la corrosion. L’inconvénient est que les câbles ne sont plus visibles, ce qui empêche de détecter d’éventuels problèmes de corrosion à l’intérieur du béton.

 

"L’erreur de construction me paraît déjà plus probable"

 


Pensez-vous que l’ouvrage souffrait d’un défaut de conception ?

Les gens pensent que, parce que c’est un pont qui a été conçu par Ricardo Morandi, c’est forcément problématique. Mais c’est restrictif comme analyse. Au total, il existe six autres ponts similaires également conçus par cet architecte dans le monde. Il y a effectivement un problème avec le pont de Maraicaibo, au Venezuela. Mais cela n’a rien à voir, puisque c’est un bateau qui est venu télescoper deux piles de l’ouvrage. D’ailleurs, deux ans après, on reprenait la construction de façon similaire.

En revanche, le pont du Wadi al-Kuf en Lybie a rencontré des problèmes comme celui [...]

Cet article est réservé aux abonnés Moniteur, abonnez-vous ou connectez-vous pour lire l’intégralité de l’article.

Déjà abonné

Saisissez vos identifiants

Mot de passe oublié ?
Se connecter

Pas encore abonné

En vous abonnant au Moniteur, vous bénéficiez de :

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index

Commentaires

Catastrophe du pont Morandi à Gênes : "Je ne crois pas à l’erreur de conception"

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Droit et gestion des collectivités territoriales - 2018

Livre

Prix : 83.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Décrypter les finances publiques locales

Décrypter les finances publiques locales

Livre

Prix : 59.00 €

Auteur : Éditions du Moniteur

Voir

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Négoce 446 - Spécial TOP 100 de la distribution bâtiment-bricolage 2018

Presse - Vente au n°

Prix : 25.00 €

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur