En direct

Castets prêt à surfer sur une vague artificielle
L’ouverture du parc est prévue au printemps 2020, afin que les surfeurs français puissent s’entraîner avant les JO de Tokyo. - © WAVELANDES

Castets prêt à surfer sur une vague artificielle

Orianne Dupont |  le 14/09/2018  |  EnvironnementLandesLoisirs

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Architecture
Environnement
Landes
Loisirs
Valider

Landes -

Une vague parfaite et perpétuelle, au milieu des pins : c'est ce qu'offrira le futur parc de loisirs de Castets (Landes). Porté par la société landaise Wavelandes (architecte : Vincent Douriez, de Nov'Archi), il servira de centre d'entraînement à la Fédération française de surf, mais proposera également au grand public diverses activités sportives : escalade, skate… Les associés ont officialisé le projet cet été et travaillent actuellement sur le permis de construire. Selon leur calendrier, Bouygues, via sa filiale Linkcity Centre Sud-Ouest, devrait démarrer début 2019 les travaux du bassin sur un terrain de 10 ha vendu par la commune.

La spécificité de ce bassin de 29 000 m2 réside dans ses vagues - jusqu'à 900 par heure - dont la fréquence et la hauteur pourront être modulées. Wavelandes s'intéresse de près à « The Cove » une technologie créée par la société Wavegarden et qui serait économe en énergie, selon Wavelandes. Celle-ci consiste à générer une vague d'ondulation à l'aide d'une trentaine de moteurs et de pales qui rabattent l'eau. « Tout n'est pas figé, insiste Norbert Ducrot, son président. Nous sommes en discussion avec Wavegarden, mais nous restons ouverts à la concurrence. Nous achèterons la vague qui nous convient. » Le dispositif lui-même coûtera 10 M€, pour un projet global qui atteindra au maximum 40 M€.

« Un maximum d'arbres ». Pour contrer les arguments des éventuels opposants, Wavelandes dit miser sur un projet écoresponsable. « Nous sommes au bord de l'A63, d'où un impact faible sur l'environnement : le terrain est proche d'une zone déjà artificialisée, et les visiteurs n'auront pas à traverser tout le département pour venir, précise Norbert Ducrot. Nous maintiendrons un maximum d'arbres sur le site et recouvrirons le parking de panneaux photovoltaïques, dont l'énergie sera stockée pour alimenter le parc le soir. » Des trois projets en cours dans la région, Wavelandes Atlantique serait le premier à voir le jour au printemps 2020. Les surfeurs de l'équipe de France pourraient ainsi s'entraîner juste avant les JO de Tokyo, les premiers à reconnaître le surf comme discipline olympique. L'ouverture au public est prévue pour l'année suivante. La société compte sur cette première expérience, et vitrine, pour exporter le concept à l'étranger.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Urbanisme de dalle

Urbanisme de dalle

Date de parution : 03/2019

Voir

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Dictionnaire du droit de l’urbanisme

Date de parution : 02/2019

Voir

Le ravalement

Le ravalement

Date de parution : 12/2018

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur