Le moniteur
Carton breton au palmarès des communes fleuries
Les villes et villages fleuris ont dévoilé leur nouvelle identité visuelle, le 13 février à l'occasion de leur soixantième anniversaire. - © CNVVF

Carton breton au palmarès des communes fleuries

Laurent miguet |  le 15/02/2019  |  Collectivités localesBretagneHorticulture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Collectivités locales
Paysage
Bretagne
Horticulture
Valider

« N’oubliez pas les maires » ! L’exhortation des petites et moyennes communes a rythmé la cérémonie annuelle de proclamation du palmarès des villes et villages fleuris, le 13 février à Paris. Pour son 60ème anniversaire, l’institution a prouvé sa vitalité et sa détermination à transmettre la fibre de la ville verte aux générations à venir.

Avec cinq des 11 nouvelles communes détentrices de la quatrième fleur, la Bretagne s’impose comme la star du 60ème anniversaire du Conseil national des villes et villages fleuris (CNVVF), fêté le 13 février au pavillon d’Armenonville à Paris.

Non contente d’amener les siens en haut de la hiérarchie, la région a multiplié les places dans le tableau d’honneur : les Côtes d’Armor et le Morbihan figurent parmi les quatre nouveaux « départements fleuris » ; Lanester (Morbihan) partage avec Roubaix (Nord) les deux prix de la mise en valeur du patrimoine ; le prix de la valorisation touristique échoit à Lannion (Côte d’Armor)…

Transmission

Enfin, Quimper (Finistère) et Saint-Meloir des Bois (Côte d’Armor) décrochent les deux « prix de l’action éducative et pédagogique », une des dimensions du label les plus en phase avec l’intervention du représentant du gouvernement à la cérémonie du 13 février au pavillon d’Armenonville : « Transmettons la passion aux jeunes générations ! », s’est exclamé Jean-Baptiste Lemoyne, secrétaire d’Etat au tourisme, habitué aux cérémonies du CNVVF comme élu local.

Michel Desbois, maire de Saint-Meloir (260 habitants), n’a pas eu besoin de grands discours pour témoigner de sa contribution à la transmission : une délégation de la brigade verte du village a témoigné pour lui.

Emotion

Maire de Louargat (Côte-d'Armor), une des cinq nouvelles communes bretonnes titulaires de la quatrième fleur, Brigitte Godfroy a incarné la fierté associée au label, à l'occasion de la 59ème cérémonie de remise des prix villes et villages fleuris de France.

Forcément, la Bretagne a tenu sa place, dans les nombreux moments d’émotion qui, comme chaque année, ont émaillé la cérémonie de remise des prix : nul n’oubliera la voix cassée de l’élu de Lanester, au moment de dédier le trophée à l’ancien maire Jean Maurice, figure locale de la résistance décédé en janvier à l’âge de 91 ans ; ni l’appel de Brigitte Godfroy, seule maire ceinte de l’écharpe tricolore ce 13 février : « Ne vous contentez-plus du littoral ; découvrez aussi le centre Bretagne », s’est écriée l’élue de Louargat (Côte d’Armor), commune de 2400 habitants irriguée par 67 km de sentiers de randonnée.

Bénévolat

Bien au-delà de l’émulation patriotique locale, les messages des lauréats célèbrent les vertus et les joies du vivre ensemble, véhiculées par le verdissement  communal : « Remettons le bénévolat au cœur du débat » !, enjoint l’adjoint au maire de Grande Synthe (Nord), lauréat du prix de la participation citoyenne.

« Habitués à vivre pauvre, on arrive à bien vivre », se réjouit Michel Teulet, le maire de Gagny (Seine-Saint-Denis). « Si la France reste la France, elle pourra dire merci aux maires », rappelle Danielle Milon, maire de  Cassis (Bouches-du-Rhône), en réponse aux incertitudes institutionnelles nées de la réforme territoriale, et rappelées, lors de l’ouverture de la cérémonie, par le préfet Jean Godfroid, président du CNVVF.

Ecologie

Le préfet Jean Godfroid, président des villes et villages fleuris, a ouvert la cérémonie en rappelant les incertitudes nées de la réforme territoriale. 

Cœur du réacteur de l’institution depuis 60 ans, l’embellissement des villes par les plantes s’est enrichi au contact de la vague écologique, au cours de la dernière décennie. Cette dimension n’a pas échappé à l’interprofession du paysage et du végétal regroupée dans l’association Val’hor, qui a profité de la cérémonie pour renouveler son partenariat avec le CNVVF.

« L’horticole et le naturel se complètent, dans les couloirs d’eau aménagés le long de la Bièvre remise au jour », s’est réjoui le paysagiste Michel Audouy, secrétaire général de Val’hor, en remettant son « prix de la diversité végétale » à Cachan (Val-de-Marne).

Fête

A la veille de la Saint-Valentin, l'ardeur des 4931 communes fleuries a rassuré le CNVVF, qui négocie le virage de la soixantaine en même temps que les cotisations obligatoires et la concurrence d’autres labels. La nouvelle identité visuelle, présentée en début de cérémonie par la directrice Martine Lesage, donnera-t-elle le signal d’un nouvel élan ?

Les prochaines assises nationales du CNVVF pourraient le confirmer, fin novembre à Aix-les-Bains (Savoie) : Thibaut Guigue, adjoint au maire, promet « trois jours de fête exceptionnelle, dont deux partagés avec les habitants », à l’occasion de cette événement biennal qui clôturera l’année du jubilé.

Commentaires

Carton breton au palmarès des communes fleuries

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Aménager sans exclure, faire la ville incluante

Date de parution : 06/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur