Industrie/Négoce Négoce sanitaire

Carrélia recrute dans le Grand Ouest

Mots clés : Carrelage - Distribution - Monde du Travail - Produits et matériaux

Le spécialiste du carrelage et de la salle de bains vient d’annoncer le recrutement de 2 nouveaux adhérents -pour 5 agences supplémentaires-, en Normandie et Bretagne. Le réseau totalise désormais 15 adhérents indépendants pour 31 show-rooms, et poursuit la construction d’un réseau de plus en plus national…

Midi Carrelage à Sotteville-lès-Rouen (76) et Solmur implantée à Alençon (61), Évreux (27), Lorient (56) et Saint-Lô (50) viennent de rejoindre Carrélia. Le groupement renforce ainsi considérablement son implantation dans deux régions où il était jusqu’à présent relativement discret.

Certes, de vastes espaces sont encore à conquérir, dont le Sud-Ouest (où l’enseigne ne dispose encore que d’une seule implantation à Toulouse), la Champagne, les Ardennes, la façade Ouest entre Nantes et Bordeaux… Reste que le groupement, créé il y a à peine plus de 3 ans, vient de franchir la barre des 30 show-rooms pour 15 adhérents. Deux chiffres importants qui valident sa capacité à garantir des conditions d’achat attractives sur  les segments prioritaires visés (chantiers/promotion immobilière, habitat et haut de gamme), mais aussi et presque surtout son approche du marché qui consiste à proposer à ses  adhérents toute une série d’outils marketing et commerciaux « prêts à l’emploi » pour leur permettre  de « faire davantage de commerce ». 

Quatre campagnes promotionnelles dans l’année

Parmi ces outils : des supports publicitaires et marketing, des commissions de travail entre adhérents « pour prendre part à la vie du groupement et aux évolutions de l’offre », un plan de communication qui prévoit 4 campagnes promotionnelles par an, et même un partenariat avec des éditeurs de logiciels pour proposer, dans les magasins, un outil de simulation 3D qui tend d’ailleurs aujourd’hui à se généraliser dans le réseau.

Un positionnement et une stratégie qui se veulent « proactifs » pour, sur un marché en mal de croissance depuis plusieurs années, aller au devant des attentes des clients et ainsi réunir les conditions du développement pour les adhérents. Un positionnement et une stratégie dont Vincent Rappaport, directeur général de Carrélia développement, souligne l’efficacité. Sans pour autant préciser le niveau de la performance, il revendique en effet, pour 2016, une dynamique bien supérieure à la moyenne du marché…

Pour les prochains mois, le recrutement reste l’une des priorités du groupement qui s’assigne un objectif de 5 nouveaux adhérents par an.  

 

Vous souhaitez réagir

Pour commenter l'article, vous devez être identifié ou vous inscrire
S'identifier

Pour accéder aux contenus et services en accès libre, identifiez-vous

Mot de passe oublié
S'inscrire

Vous souhaitez vous inscrire aux services proposés en accès libre.

Newsletter quotidienne et thématiques, alertes e-mail, commentaires sur les articles...

S'inscrire
En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour vous proposer des services et offres adaptés à vos centres d'intérêt. OK En savoir plus X