En direct

Cari va construire le grand stade de Nice
Cliquez sur l'image pour voir une vue de la façade - ©

Cari va construire le grand stade de Nice

Defawe Philippe |  le 26/12/2005  |  CorseAlpes-MaritimesNicePyrénées-OrientalesBouches-du-Rhône

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Corse
Alpes-Maritimes
Nice
Entreprises
Pyrénées-Orientales
Bouches-du-Rhône
Aude
Alpes-de-Haute-Provence
Hautes-Alpes
Lozère
Hérault
Var
Vaucluse
Gard
Principauté de Monaco
Sport
Energies renouvelables
France
Energie
Valider

Fin du suspense pour le futur grand stade de football de Nice : le groupe Cari (mandataire) avec Spada (co-traitant), les architectes Michel Regembal, Lucet-Duhamel, Olivier Tampon - Lajariette, les bureaux d’études Séchaud et Bossuyt et Terrell, la société Nikaïa, sortent vainqueur de l’appel d’offres lancé il y a quelques mois par la ville pour concevoir, construire et gérer, pendant 30 ans, ce grand équipement.

Arrêté par le sénateur-maire de Nice, Jacques Peyrat, qui avait à arbitrer entre les projets de Cari et Vinci, l’autre candidat en lice, ce choix sera entériné par la ville et son conseil municipal le 13 janvier, un projet de contrat de concession ayant été signé le 26 décembre.
Avec l’aboutissement de cette procédure innovante, c’est un investissement total de 90 millions d’euros (dont 70 millions apportés par le groupement et 20 millions par la ville pour la construction) qui va être réalisé à Saint-Isidore, site retenu pour ce grand stade. Le projet de Cari, signé de Michel Rejembal (un des architectes du stade de France) et du cabinet Lucet-Duhamel (les stades de Caen, Rennes, Sochaux notamment), est un stade de type « chaudron », en forme d’ellipse avec des tribunes (32.600 places) entièrement couvertes d’un velum incurvé. Il comporte également 6000 m2 de bureaux et commerces, plusieurs terrains annexes, 2200 places de parking et sera ensuite complété d’un centre de formation.

Il sera réalisé dans le cadre d’une procédure HQE. « Une de ses particularités est qu’il va produire sa propre énergie électrique, qui sera revendue à EDF, grâce à 4000 m2 de panneaux photovoltaïques installés en véranda sur les parkings. Des panneaux solaires assureront également la production d’eau chaude sanitaire » souligne Georges Dao, le PDG de Cari.
Le démarrage de cette opération est attendu dès cet été, après délivrance du permis de construire par la ville. La durée des travaux a été fixée à 16 mois, avec une livraison du complexe prévue fin 2007. « Compte tenu de l’importance de ce chantier et des délais à tenir, il y aura d’importantes retombées pour les entreprises locales, notamment en terme de sous-traitance » ajoute Georges Dao.

Rémy Mario

Cliquez sur l'image pour l'agrandir - ©

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur
Ajouter Le Moniteur à l'écran d'accueil