En direct

Cardete et Huet mandataire pour la rénovation du stade Bollaert

CHESSA Milena |  le 11/02/2008  |  France Architecture

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

France
Réalisations
Architecture
Valider

Le Racing Club de Lens a choisi en décembre ses architectes pour rénover le Stade Bollaert : le cabinet toulousain Cardete et Huet, (mandataire) associé à Pierre Ferret. Les deux équipes d’architectes ont rénové ensemble le stade de Toulouse pour la coupe du monde de 1998.

Cardete et Huet qui conçoit les usines Airbus de Toulouse, démarre les travaux du stade du Mans (près de 80 millions d’euros de travaux), tandis que Pierre Ferret a été retenu pour le Grand Stade de Lille. Outre cette rénovation (avec agrandissement de 41 à 50.000 de la capacité du stade), le projet comporte un volet hôtelier, commercial et de congrès (avec salle de 2.500 places) qui s’inscrit dans la perspective de l’ouverture du Louvre-Lens. "On vise une clientèle européenne" souligne Guy Delcourt le maire de Lens, propriétaire des lieux, qui a concédé en 2002 un bail emphytéotique de 50 ans au club. Selon le RC Lens, le périmètre du projet est encore "très évolutif" tant sur le plan financier que techniques.

Gervais Martel, président du RC Lens qui évoquait il y a un an un ordre de grandeur de 100 millions d’euros d’investissement, a choisi le cabinet d’avocats anglo-saxon Clifford-Chance pour le volet juridique du dossier et confié l’ingénierie financière à Rothschild et Cie, la banque d’affaires de David de Rothschild. D’autre part le RC Lens a pressenti Setec pour une mission d’assistance à maîtrise d’ouvrage. Cette société d’ingénierie est intervenue en assistance à maîtrise d’ouvrage pour l’organisation des Jeux olympiques de Pékin et le dossier de candidature de Paris 2012. Le club a aussi pressenti le promoteur Palm Promotion (groupe Rabot Dutilleul) mais n’a pas encore finalisé le cadre de l’opération : contrat de promotion immobilière (CPI) ou contrat d’entreprise générale. Le secteur Bollaert à mi chemin entre la gare et le Louvre Lens est tout à fait stratégique : ce sera un des trois accès du musée. Rappelons que l’étude d’insertion urbaine du Louvre confiée à Nicolas Michelin intègre dans sa réflexion la question du stationnement dans le cadre d’un parking Bollaert revu et amélioré
A.V.

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Le Moniteur n°6000 du 26 octobre 2018

Date de parution : 10/2018

Voir

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

AMC n°261 - Spécial Intérieurs 2017

Date de parution : 07/2017

Voir

Nouvelles architectures en métal

Nouvelles architectures en métal

Date de parution : 11/2016

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur