En direct

Canicule: le secteur des transports s’organise
- © ©thommes17 - stock.adobe.com

Canicule: le secteur des transports s’organise

Jessica Ibelaïdene |  le 25/06/2019  |  CaniculeTransportsRéseau ferréRoutesMinistère de la Transition écologique et solidaire

Ma newsletter personnalisée

Ajouter ce(s) thème(s) à ma newsletter personnalisée

Canicule
Vie du BTP
Transports
Réseau ferré
Routes
Ministère de la Transition écologique et solidaire
Ministère des Transports
Valider

Alors qu’un premier épisode caniculaire se profile en cette année 2019, les ministères de la François de Rugy et d’Elisabeth Borne annoncent une série de mesures afin de surveiller les infrastructures de transports.

Le pic de chaleur est attendu jeudi 27 et vendredi 28 juin. Un épisode de canicule s’installe sur l’Hexagone, le premier de cet été 2019. De nombreux secteurs sont mobilisés pour faire face au coup de chaud. Le BTP a fait l’objet d’un « appel à la vigilance » de la part du ministère du Logement et de la Ville et de la Fédération française du bâtiment.

De leur côté, les ministères de la Transition écologique et des Transports ont aussi appelé les acteurs de la mobilité, en particulier les opérateurs et autorités organisatrices, à se mobiliser et à mettre en place un certain nombre de mesures, notamment pour surveiller les infrastructures et éviter les ruptures.

La SNCF et la RATP sur leurs gardes

Sur le réseau ferré, les matériaux des voies, des postes d’aiguillage, les caténaires, sont très sensibles aux variations de température et aux fortes chaleurs. Les rails en acier peuvent se déformer, les caténaires se détendre, les équipements de signalisation tomber en panne… entraînant un ralentissement des trains voire un arrêt du trafic.

Pour prévenir ces éventuels incidents, la SNCF a lancé son « plan fortes chaleurs ». Son volet infrastructure prévoit que les agents de maintenance, en charge des voies et des caténaires, procèdent à des tournées à pied, « essentiellement au moment de la journée où les températures sont les plus élevées », rappellent les deux ministères. Le but : repérer les possibles défaillances sur le réseau, et déclencher les « mesures de sécurité adaptées ».

Même vigilance du côté de la RATP. Une « surveillance quotidienne est mise en place pour contrôler l’état des caténaires et des voies, avec plusieurs relevés par jour de la température du rail ».

Usagers et horaires décalés sur les routes

Sur le réseau routier, c’est davantage la sécurité des usagers et des personnels qui fait l’objet d’une attention particulière. Il est ainsi demandé aux concessionnaires autoroutiers de prévoir davantage d’eau sur les aires de services, d’en distribuer en cas de congestion des péages ou en cas d’accident. Sur le réseau national non concédé, les agents des directions interdépartementales des routes pourront travailler en horaires décalés, « pour tenir compte des pics de chaleur ».

Enfin, la cellule ministérielle de veille opérationnelle et d’alerte du ministère de la Transition écologique sera particulièrement aux aguets lors de cet épisode caniculaire. Sa mission : assurer un suivi « de tous les éventuels incidents dans les réseaux de transport, afin de s’assurer de leur bonne gestion dans les meilleurs délais ».

Commentaires

Canicule: le secteur des transports s’organise

Votre e-mail ne sera pas publié

Éditions du Moniteur Le Moniteur boutique

Construire avec le bois

Construire avec le bois

Date de parution : 12/2019

Voir

Mener une évaluation environnementale

Mener une évaluation environnementale

Date de parution : 11/2019

Voir

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Propriétés et caractéristiques des matériaux de construction

Date de parution : 11/2019

Voir

Accéder à la Boutique

Les bonnes raisons de s’abonnerAu Moniteur

  • La veille 24h/24 sur les marchés publics et privés
  • L’actualité nationale et régionale du secteur du BTP
  • La boite à outils réglementaire : marchés, urbanismes, environnement
  • Les services indices-index
Je m’abonne
Supports Moniteur